Burundi

huit personnes libérées !

Les huit personnes dont les noms figurent dans l’Action Urgente AFR 16/001/02, lancée le 12 décembre 2001 (soit deux jours après leur disparition), ont été libérées. Elles venaient toutes de la région du Mutimbuzi et étaient détenues sans charges en raison, pense-t-on, de leur possible participation à l’assassinat d’un soldat.

Cinq d’entre elles étaient enfermées dans la brigade de gendarmerie de Gatumba. Elles ont dû payer environ 20 000 francs burundais avant de pouvoir sortir. Amnesty craignait que les trois autres personnes, qui étaient signalées comme ayant « disparues », ne soient torturées dans le camp militaire de Gakumbu. Ils reçoivent tous désormais une aide médicale grâce à l’assistance d’une organisation locale de défense des droits humains, l’Association Burundaise pour la Défense des Droits des Prisonniers (ABDP).

Merci à tous ceux et à toutes celles qui ont envoyé(e)s des appels en leur faveur.