Action : Bélarus, la peine de mort en Europe

En raison du secret qui entoure le recours à la peine de mort dans ce pays, le Bélarus fut le pays cible de la principale action des membres pour la journée mondiale contre la peine de mort le 10 octobre 2011 et dans le cadre de la campagne menée par Amnesty International pour célébrer son 50e anniversaire. La pétition appelle le président Loukachenko à instaurer un moratoire sur les exécutions et à commuer toutes les condamnations à mort et à franchir ainsi une première étape vers l’abolition de la peine capitale dans le pays. La pétition que nous soutenons a été lancée par notre partenaire Viasna, organisation créée à Minsk en 1996 lors des manifestations et des actions de masse en faveur de la démocratie qui se sont tenues dans ce pays. Amnesty International travaille régulièrement avec cette organisation, principale défenseure des droits humains du Bélarus. Le 10 décembre 2011, à l’occasion de la Journée des droits de l’homme, des représentants de Viasna remettront au président Loukachenko la pétition demandant que cesse le recours à la peine de mort. Play La peine de mort au Bélarus - témoignage par AmnestyBe http://www.youtube.com/watch?v=dsA8gt0Q73g&version=3&hl=fr_FR&rel=0 Après une année d’interruption, en 2009, pendant laquelle pour la première fois aucune exécution n’a été signalée en Europe et dans l’ex-Union soviétique, les autorités du Bélarus ont mis à mort deux condamnés en mars 2010. Vassily Youzeptchouk et Andreï Jouk ont été exécutés d’une balle dans la nuque, le mode (...)

Action terminée

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Continuons à agir

Bloqués dans le nouveau camp de réfugiés de l’UE

Les dirigeants européens ont enfermé des milliers de personnes dans une crise humanitaire en Grèce.