Le projet HLA au théâtre de poche

Le Théâtre de Poche vous invite à assister à l’une des représentations du spectacle « Le Projet HLA » qui se jouera du 11 mars au 2 avril 2011 au tarif préférentiel de 7.50€ (au lieu de 15€ !).
Réservation indispensable avec mot de passe "Amnesty" au 02/649.17.27 ou par mail sur reservation@poche.be .

Nous sommes heureux de vous annoncer la création au Théâtre de Poche de : Le Projet H.L.A : Une tragédie techno Du 11 mars au 2 avril 2011 à 20h30 (Relâche les dimanches et lundis) De Nicolas Fretel

Mise en scène : Georges Lini
Assisté de : Xavier Mailleux

Avec Philippe Jeusette, Valérie Lemaître, Corentin Lobet
Scénographie vidéo : Sébastien Fernandez et AurélieBorremans
Dj CLD Eclairages : Alain Collet Costumes : Natacha Belova

Le texte de Nicolas Fretel traque les tares de la vie familiale dont les ravages sont terribles.
Un père, une mère, un fils… un meurtre
Une destinée tragique et génétique
Une tragédie techno répétitive et obsédante à l’écriture somptueuse et poétique

Sur le plateau, trois acteurs et le set de DJ CLD pour un thriller musical différent tous les soirs !

Chacun de nous possède un code à 6 lettres et à 6 chiffres, le code HLA (Human Leucocyte Antigen). Ce titre, quelque peu énigmatique, est lié à un drame personnel vécu par son auteur : Pour recevoir une greffe, Nicolas Fretel s’est vu obligé d’attendre qu’une personne ayant un code HLA compatible avec le sien meure … Ce sursis l’a transformé humainement, personnellement mais également au niveau de son écriture.

Dans ma pièce ce code symbolise la destinée tragique que se transmettent les trois membres d’une cellule familiale malade. Aujourd’hui, je pense que la manifestation moderne de la tragédie réside dans tout ce qui fait que, dans une famille, on répète les mêmes erreurs, les mêmes crimes, les mêmes réussites. Ce n’est pas l’histoire chaotique du monde (guerres, massacres interethniques) qui traumatise le plus un individu, mais bien son histoire personnelle. Les ravages d’une mère maltraitante sont beaucoup plus profonds que des images de guerre mais bien moins spectaculaires à moins que...

« Le fils : laisse faire, maman, ce n’est rien … bientôt je le tuerai de mes mains. Le père : Tu crois peut-être en être capable ? La mère : je l’aiderai s’il le faut. »

Le Théâtre de Poche parraine le Théâtre des Amazoulous (Groupe Taccems) à Kisangani en RDC.

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.