Journée Colombie — Amnesty Liège

À l’initiative d’ AMNESTY LIEGE, nous avons le plaisir de vous inviter
le JEUDI 23 AVRIL, à LIEGE, au Lycée de Waha, boulevard d’ AVROY à 17H30 pour l’inauguration d’une exposition sur la communauté de paix de San José de Apartado en Colombie : intervention des élèves, exposition de travaux réalisés en classe sur le thème des droits de l’homme, verres de l’amitié.

INVITATION A TOUTES ET A TOUS !




Le même jour, à 20 Hrs 15 , à l’ ESPACE SAUVENIERE, place Xavier Neujean :

 Projection du film "JUSQU’A LA DERNIERE PIERRE" de Juan Lozano avec la participation du réalisateur.
 Inauguration d’une exposition sur la Colombie et d’un monument à la mémoire des martyrs colombiens réalisé par des élèves de la région liégeoise.
 Le film sera suivi d’une mini-conférence débat avec le réalisateur Juan Lozano , M. Perez, directeur de la Fédération Internationale des Droits Humains , Mme Christine BIKA, présidente d’ AMNESTY INTERNATIONAL Belgique francophone et Claudio Guthmann, coordinateur Colombie pour la même organisation.

Une boisson vous sera offerte à cette occasion

A travers ces animations, AMNESTY LIEGE compte sensibiliser l’opinion publique locale sur la situation d’impunité qui règne en Colombie et d’inviter chacun, chacune à agir avec le mouvement afin que la communauté internationale fasse pression sur ce pays pour obtenir une évolution des droits humains dans cette partie du monde.


Pour tout renseignement
 : 04.223.05.15 (AMNESTY LIEGE).

Programme d’activités : le jeudi 23 avril
1.A 17h30 à l’Athénée de Waha, boulevard d’Avroy , 96 à 4000 Liège : animation autour de l’action pour la Communauté de San jose de Apartado
2.A 20h15 heures au cinéma « Le Sauvenière » Projection du film documentaire « Hasta la Ultima Piedra » suivie d’un débat, en présence du réalisateur Juan Jose Lozano ;

La Colombie
" La Colombie connaît aujourd’hui une économie en expansion mais reste déstabilisée par le conflit armé interne qui sévit depuis 40 ans. La distribution des revenus reste très inégalitaire et le sous-emploi dépasse les 30%.
On relève de très nombreuses atteintes aux droits humains à l’encontre de la population civile.Toutes les parties à ce conflit armé (armée régulière, paramilitaires, guerillas, forces de sécurité) sont responsables de crimes contre l’humanité et crimes de guerres, dont la plupart restent impunis. Depuis 1985, on compte entre 3 et 4 millions de déplacements forcés, principalement dans les zones rurales.
" Sources : Le nouvel Observateur (Atlaseco 2009) et le Rapport A.I. 2008.
La communauté de San Jose de Apartado
Dans la région d’Uraba, l’armée nationale, des groupes paramilitaires et des guérillas de l’organisation FARC combattent depuis le milieu des années nonante. Comme la population civile est la première à souffrir de ce conflit, des paysans se sont regroupés en une communauté neutre pour la paix , créant une zone neutre à laquelle les personnes armées n’auraient pas accès..
Les membres des « communautés de paix » qui continuent à revendiquer publiquement leur droit de rester en dehors du conflit ont été la cible de menaces et d’homicides. Par exemple, plus de 160 membres de la communauté de San Jose de Apartado ont été tués depuis 1997. Et aucune action en justice n’aboutit pour juger les coupables.
Le film : un film reportage « Hasta la ultima piedra » brosse le portrait de cette communauté en train d’ériger un village en lieu sûr ; la caméra suit les activités des habitants, les jeux des enfants, les dessins qui aident à dire et partager leurs expériences.

L’action d’Amnesty
Amnesty considère ce cas comme emblématique de la situation en Colombie ett voudrait entraîner une action internationale en faveur d’un changement.

Objectifs

  • obtenir que les communautés de paix colombiennes puissent vivre en paix sans acteurs armés sur leur territoire ;
  • mettre fin à l’impunité dans le pays et obtenir un jugement des responsables des crimes ;
  • obtenir le soutien de la communauté internationale ;
  • faire connaître en Belgique la situation de la Colombie et notamment les exactions commises à l’encontre des communautés de paix.

"L’avènement d’un monde où les êtres humains seront libres de parler et de croire, libérés de la terreur et de la misère, a été proclamé comme la plus haute aspiration de l’homme."
Déclaration universelle des droits de l’Homme,1948.

Amnesty International rassemble aujourd’hui 2.200.000 femmes et hommes qui oeuvrent dans plus de 150 pays pour prévenir et faire cesser les atteintes aux Droits humains.
Du droit à l’intégrité physique et mentale à la liberté d’expression ; du droit à la vie au droit à un jugement équitable ; du droit à l’éducation au droit aux soins de santé ; du droit au logement au droit au respect de la vie privée... .. tous ces droits indivisibles, interdépendants et universels sont ceux que défend notre mouvement."

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.