Conférence - Femmes yézidies : Sortir de l’enfer

Mercredi 16 novembre 2016, venez rencontrer deux femmes étonnantes, actives à leur manière en faveur des femmes de la minorité yézidies.

Nareen Shammo, ex-journaliste irakienne yézidie, a décidé de donner sa vie pour tenter de libérer les filles et les femmes yézidies captives du groupe armé se faisant appeler État islamique (EI). Elle viendra témoigner de la vie de ces femmes arrachées de force à leur village et à leurs proches, et de son combat périlleux pour donner une chance à des dizaines de familles d’être réunies à nouveau.

Elle sera accompagnée de la photojournaliste Johanna de Tessières, qui s’est rendue en Irak photographier les femmes yézidies en février 2015 pour La Libre Belgique. A travers la présentation de certains de ses clichés, elle nous parlera de ses rencontres avec des femmes yézidies sorties de l’enfer de Daech, et nous livrera son ressenti en tant que photographe face à ces témoignages uniques.

Nous espérons vous y voir nombreux !

Quand ? Mercredi 16 novembre à 19 h
Où ? Au Mundo B, rue d’Édimbourg 26, 1050 Ixelles (tout proche de Porte de Namur).

Inscription souhaitée, par email à stagecampagne1@amnestyinternational.be

Plus d’infos :

Depuis août 2014, la communauté yézidie subit une vague de nettoyage ethnique initiée par des combattants de l’EI décidés à éliminer les minorités ethniques et religieuses de la région.

Le sort des femmes yézidies est terrible. Depuis que l’EI a pris la ville de Sinjar en Irak, des milliers de femmes yézidies ont été enlevées, torturées et réduites en esclavage sexuel par ses membres.

Les horreurs subies aux mains de l’EI laissent ces femmes et jeunes filles si traumatisées que certaines ont mis fin à leurs jours. Amnesty International a publié un rapport le 23 décembre 2014 pour dénoncer les violences subies par les femmes et les jeunes filles yézidies enlevées par l’EI et qualifiant les atrocités commises par le groupe armé de « crimes contre l’humanité ».

Nareen Shammo, journaliste irakienne et activiste, se démène depuis plus de deux ans pour tenter de sauver les femmes yézidies. Elle a arrêté de travailler comme journaliste à l’été 2014, quand l’EI est entré dans sa ville, Erbil. Elle a alors décidé de dédier sa vie à sauver celle des autres. Résidant aujourd’hui en Allemagne, Nareen Shammo se bat pour que le sort des Yézidis soit connu de tous. Elle a notamment témoigné à plusieurs reprises aux Nations unies à propos de l’horreur que subit la minorité.

Johanna de Tessières, photojournaliste belge, travaille beaucoup sur les questions humanitaires et les droits humains. Certains de ses clichés se retrouvent d’ailleurs dans l’exposition Droit dans les yeux d’Amnesty International Belgique francophone. En février 2015, elle s’est rendue en Irak pour le journal La Libre, aux côtés du journaliste Christophe Lamfalussy, pour rencontrer des femmes yézidies sorties des griffes de l’EI. Un reportage en plusieurs parties a été publié suite à leur voyage : http://bit.ly/1BcMsqj

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.