Conférence : Les droits humains au Mexique, une activité à haut risque

Ixelles

L’Organisation mondiale contre la torture (OMCT) organise un évènement le mardi 20 septembre à la Maison de l’Amérique Latine sur le thème de la défense des droits de l’homme au Mexique. Avec le soutien d’Amnesty International Belgique francophone.

Une délégation de défenseures et défenseurs des droits humains au Mexique présente à Bruxelles parlera de la situation des personnes défenseures dans le pays, dans un contexte où la défense des droits humains s’est convertie en une activité de haut risque.

Entre août 2014 et décembre 2015, le Groupe de Travail sur la Détention Arbitraire de l’ONU a émit cinq opinions officielles destinées au gouvernement mexicain, dans lesquelles il considère qu’ont eu lieu des détentions arbitraires et irrégularités dans les procédures pénales engagées à l’encontre de cinq personnes défenseures des droits humains. Fait inédit puisque c’est la première fois que le Groupe émet autant d’opinions en un peu plus d’une année, et met en évidence un schéma de détentions arbitraires de personnes défenseures qui parait répondre à la volonté d’inhiber leur travail de défense des droits humains.

Damián Gallardo Martínez, Pedro Celestino Canché Herrera, Librado Jacinto Baños Rodríguez, Enrique Guerrero Aviña et Nestora Salgado García (ayant chacun des situations indépendantes particulières) ont été détenus arbitrairement et emprisonnés pour des délits qu’ils n’ont pas commis et ont tous été victimes de différentes formes de torture et de mauvais traitements au moment de leur détention et/ou au sein des établissements pénitentiaires.

Seront présents pour cet évènement :

 Yesica Sánchez et Emilie de Wolf, respectivement Directrice adjointe et Coordinatrice de protection et de plaidoyer international du Consorcio para el Diálogo y la Equidad Oaxaca (Consorcio Oaxaca).

 Des proches des personnes défenseures détenues arbitrairement, dont :
La défenseure de droits humains Yolanda Barranco Hernández et épouse de
Damián Gallardo Martínez, indigène Ayuuk de l’état de Oaxaca, professeur et défenseur des droits des populations indigènes et du droit à l’éducation, détenu arbitrairement depuis 3 ans.

 Manuel Guerrero Aviñón, frère du défenseur Enrique Guerrero Aviña détenu arbitrairement depuis plus de 3 ans.

 Miguel Martín Zumalacárregui, directeur du bureau de l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT) à Bruxelles.

Organisé par l’Organisation mondiale contre la torture, avec le soutien d’Amnesty International.

Mardi 20 septembre 2016, 17h45

Entrée libre-apéritif offert

Maison de l’Amérique Latine
Rue du Collège 27,
1050 Bruxelles

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition