Conférence-repas : VIOLENCES FAITES AUX FEMMES DANS LES CONFLITS

Si les femmes ne participent que rarement aux combats en temps de guerre, elles en constituent pourtant des victimes de première ligne. Le viol en temps de guerre ou de conflit armé est une forme très répandue de violence contre les femmes, quoique paradoxalement peu connue et rapportée. Bien qu’il soit difficile d’estimer le nombre exact de victimes, il est sûr que ces crimes sont une réalité et qu’ils touchent de nombreuses femmes et filles de tous les âges, notamment les femmes en situation d’extrême vulnérabilité, telles que les femmes réfugiées, déplacées et/ou appartenant à des minorités ethniques ou religieuses. Syrie, Irak, République démocratique du Congo… Le travail d’Amnesty International est de documenter les violences commises envers les femmes dans les zones de conflit et de mobiliser, l’opinion publique et les décideurs politiques pour y mettre fin.

Invitée : Dominique Deshayes, coordinatrice « femmes » d’Amnesty International Belgique francophone.

Evènement organisé dans le cadre de la Journée des femmes du 8 mars par la Maison de la Laïcité d’Angleur, Chênée et Grivegnée asbl,

Repas cuisiné par Monsieur Jean-Pierre Hupkens, Échevin de la Culture, et Monsieur Régis Simon, directeur du Cripel

Musique : Brassens chanté par Monsieur Angelo Dracoulas, musicien

Renseignements et réservations : 04 361 04 56 • angleur.laicite@gmail.com
Réservation souhaitée pour le 29 février 2016 au plus tard