Joy et Chilla en concert

Namur

Le jeudi 24 mai, à Namur, le Caméo et Esperanzah ! collaborent pour un évènement exceptionnel mettant à l’honneur deux artistes féminines hip-hop au caractère bien trempé.
Ce concert est organisé en partenariat avec la Houppe et Citadel Lost Kids et avec le soutien d’Amnesty International Belgique Francophone.

20h : Joy

Joy a grandi dans la province de Namur. En rejoignant Bruxelles, elle découvre le slam. Très vite repérée, sa réputation scénique la précède et sa carrière s’envole : Prix paroles urbaines en 2013, tournées en France, au Canada, à Madagascar… Epaulée par le rappeur Pitcho, elle est programmée, en 2017, au Festival Esperanzah !. Véritable coup de cœur du public, elle revient sur ses terres avec une formule inédite accompagnée de ses quatre musiciens fétiches. Nul doute que sa musique, à la fois engagée et enracinée aux quatre coins du monde, vous envoutera.

21h : Chilla

Chilla est la nouvelle icône du rap féministe français. Après de nombreuses années de violon, c’est à 15 ans qu’elle commence à écrire. Influencée par le blues et le hip-hop, les mots l’amènent naturellement vers un mélange de rap et de chant. En 2017, Chilla bouleverse avec Si j’étais un homme. Véritable buzz, la chanson abordant les inégalités hommes-femmes, l’amène à être invitée sur de nombreux plateaux télé, en pleine affaire #metoo. L’artiste s’envole. Karma, son premier EP, est une palette musicale aux mille couleurs imposant un style et un punch d’une richesse rare.

Cette soirée du 24 mai sera aussi l’occasion du lancement officiel de la campagne Esperanzah ! Le Déclin de l’Empire du Mâle qui aborde, la thématique du genre et de l’égalité homme-femme à travers une lecture des rapports de domination et du patriarcat.

Tarifs :
16€ prévente
21€ le jour même

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Mariée de force, violée et condamnée à mort

Mariée de force, Noura Hussein a été violée par son mari. Elle l’a tué en légitime défense : le Soudan l’a condamnée à mort. Agissez pour elle : signez notre pétition