L’avenir des femmes de la SOFAD

Ixelles

Surnommée « Maman Gégé » ou « la dame de fer de la RDC », Gégé Katana Bukuru ne figure pas parmi nos individus en danger phare d’Amnesty, mais est à la fois un phare et un individu en danger. Elle se bat à Uvira, dans la province du Sud-kivu qui est en proie à des conflits armés permanents dont les femmes et les filles sont victimes, notamment parce que les soldats utilisent le viol comme arme de guerre. Elle accueille dans son association, la SOFAD, des femmes violentées, victimes d’agressions sexuelles et soumises à des déplacements forcés, à des arrestations arbitraires et à la torture.

Dans le cadre des Midis des droits humains, elle viendra nous parler de l’avenir de ces femmes qui passent par son association. Nous apprendrons alors ce qu’elles adviennent, si elles retournent au village, de quoi elles vivent, comment elles se reconstruisent, etc.

Nous vous invitons donc à cette rencontre à ne pas manquer le jeudi 21 juin 2018, de 12 h 30 à 14 h, dans nos locaux, à la chaussée de Wavre 169 à 1050 Bruxelles.

L’entrée est libre, mais l’inscription est obligatoire au plus tard le 20 juin par email via l’adresse mddh@amnestyinternational.be

Au plaisir de vous y voir !

Stop à la répression envers les homosexuel-les en Tchétchénie

Pour la deuxième fois en près de deux ans, une violente répression s’abat sur les personnes soupçonnées d’être lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres et intersexuées (LGBTI) en Tchétchénie. Signez notre pétition !