L’or noyé de Kamituga de Yvon Lammens et Colette Braeckman

Un documentaire de Yvon LAMMENS et Colette BRAECKMAN
Belgique 2007, 70 min, VOstfr. (Version longue)

A l’actor’s studio à Bruxelles

Résumé du documentaire

Kamituga, ville minière située dans l’Est Congo, symbolise la tragédie de l’histoire économique du pays. Installations pillées, cartes géologiques volées,... Fini le temps où la SOMINKI assurait à ses travailleurs logement, écoles, et soins de santé en échange de l’extraction d’or et de la cassitérite des mines de Kamituga. Pris en tenailles entre les différents acteurs du conflit, misère, violence et exploitation sont maintenant le quotidien des anciens mineurs et de leurs familles qui gardent malgré tout espoir...
Après la version courte du film (52 minutes), présentée en mai 2006 au « Centre Wallonie- Bruxelles » de Kinshasa, les réalisateurs Yvon Lammens et Colette Braeckman proposent à présent une version rallongée de 18 minutes (afin d’obtenir 70 minutes de documentaire au total) permettant au spectateur de mieux s’immiscer dans l’univers de Kamituga illustrant à petite échelle l’histoire récente du Congo.
Kamituga n’est qu’à 180 km de Bukavu mais ressemble au bout du monde. La route est coupée, seuls de petits porteurs desservent, plusieurs fois par jour, cette ville minière où durant les années de guerre, aucun Européen n’osa s’aventurer. Jadis, le site fut l’un des sièges d’exploitation de la Sominki, Société minière du Kivu, qui exploitait la cassitérite, d’où l’on tire l’étain, et l’or, objet d’éternelles convoitises.

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse