Manifestation pour les droits humains en Chine À l’occasion du Sommet bilatéral UE - Chine

Bruxelles

Le 9 avril prochain aura lieu le 21ème sommet bilatéral entre l’Union Européenne et la Chine.

La question du libre échange sera vraisemblablement au cœur de cette réunion au plus haut niveau. Le premier ministre chinois Li Keqiang d’une part et Donald Tusk et Jean-Claude Juncker de l’autre auront ainsi loisir de débattre de questions de réciprocité des échanges et de levée de barrières douanières.

Ce, alors que des milliers des personnes seraient aujourd’hui enfermées dans des "centres de rééducation" dans le Xinjiang où la population majoritairement musulmane est systématiquement persécutée. Alors que les défenseur·e·s des droits humains et notamment les avocats courent un réel danger dans cet État. Qu’il s’agit de l’État qui pratique le plus la peine de mort dans le monde. Que la question tibétaine est toujours d’actualité.

À l’occasion de ce sommet, nous souhaitons donc rappeler au gouvernement chinois que les enjeux des droits humains en Chine sont plus importants que les intérêts économiques. Nous nous joignons ainsi aux associations International Campaign for Tibet Brussels et World Uyghur Congress pour manifester notre soutien aux personnes opprimées en Chine. Nous mettrons particulièrement en avant le cas de Guligeina Tashimaimaiti, étudiante ouïghoure disparue depuis 2017. La jeune femme serait enfermée dans l’un de ces camps de rééducation.

Quand ? Le mardi 9 avril - de 12h à 13h30
Où ? Rond point Schuman (devant la Commission Européenne)

L’événement est co-organisé par Amnesty International Belgique Francophone, International Campaign for Tibet Brussels, World Uyghur Congress et l’UNPO.

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !