Marche pour la solidarité avec les femmes irlandaises

En Irlande, les lois qui concernent l’avortement sont extrêmement restrictives, l’autorisant seulement dans le cas ou la vie de la mère est en danger. À cause de cela, 12 femmes doivent franchir chaque jour la frontière Irlandaise pour avoir le droit d’avorter en cas de viol, de foetus non viable, de risque pour leur santé, ou simplement car elles ne veulent pas êtres enceintes.

Le 28 septembre, participez à la marche solidaire qui se déroule dans le monde entier le même jour pour montrer votre solidarité avec les femmes en Irlande sur la question des droits sexuels et reproductifs et demander l’abrogation de ces lois archaïques.

Rendez-vous : Carrefour de l’Europe, 1000 Bruxelles

https://www.facebook.com/events/864028643729502/

Plus d’informations :

En Irlande, le manque d’accès à l’avortement légal et sûr porte atteinte aux droits fondamentaux des femmes. L’Etat irlandais, en criminalisant l’avortement dans presque toutes les circonstances, prive les femmes et les jeunes filles des droits les plus fondamentaux à la santé, à la dignité, à l’autodétermination, et l’accès à ces droits sans discrimination.

En comparaison, l’accès à l’avortement légal et sûr a été légalisé en Belgique il y a 26 ans, en 1990.

Les lois sur l’avortement en Irlande sont basées sur le huitième amendement de la Constitution, lequel assimile la vie d’une femme à celui d’un embryon. Nous appelons à un référendum visant à abroger le 8ème amendement de la Constitution par le Parlement irlandais et d’assurer que la santé et les droits des femmes pendant la grossesse soient protégés en conformité avec les normes internationales des Droits de l’Homme.

LES ETATS DOIVENT PROTÉGER LES FEMMES
La position d’Amnesty International sur l’avortement est claire et existe depuis plusieurs années déjà. Amnesty International demande à tous les États d’abroger les lois en vertu desquelles les femmes sont, ou peuvent être, inculpées et emprisonnées pour avoir cherché à se faire avorter ou avoir subi un avortement. Toutes les femmes qui présentent des complications à la suite d’un avortement doivent avoir accès à des services médicaux appropriés, que leur avortement soit ou non légal au regard de la législation nationale. Les États doivent faire en sorte que les femmes qui se retrouvent enceintes après avoir subi des violences sexuelles, notamment lors d’inceste, puissent recourir à des services d’interruption de grossesse légaux et sans risques. Lorsqu’une grossesse présente un risque pour la vie d’une femme ou un risque grave pour sa santé, l’État doit faire en sorte qu’elle ait accès à des services pratiquant l’avortement légalement et sans risques.

Amnesty International ne prend pas position par rapport à la nécessité d’avorter pour une femme se trouvant dans l’une ou l’autre de ces situations. L’organisation souhaite simplement qu’il existe des services assurant des interruptions de grossesse en toute sécurité et de façon accessible à ces femmes, afin de prévenir les graves violations des droits humains qui pourraient se produire si cette possibilité se voyait refusée.

UNE MARCHE SOLIDAIRE À BRUXELLES ET AILLEURS DANS LE MONDE
La manifestation de Bruxelles fait partie d’un rassemblement mondial. Des événements similaires se déroulent le même jour dans le monde entier pour montrer la solidarité avec les femmes en Irlande sur la question des droits reproductifs.

Unissons-nous à Bruxelles lors de cette campagne mondiale pour montrer notre soutien à ceux qui se battent pour le changement en Irlande !

Ceci est une marche pour la solidarité et nous encourageons les gens de toutes nationalités à rejoindre le mouvement. C’est l’occasion de diffuser le message que les femmes devraient avoir accès à leurs droits, peu importe où elles vivent.

15h00 le 24 Septembre au Carrefour de l’Europe, Bruxelles

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.