Midi des droits humains : La réhabilitation de ex-filles soldates en RDC

À l’occasion de la journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes, AIBF vous convie à un Midi des droits humains en présence du défenseur congolais des droits humains Murhabazi Namegabe, accompagné de sa femme, Rosette Sifa et de leur fille, Carol Murhabazi, toutes deux impliquées dans la défense des droits des femmes et des filles en République démocratique du Congo (RDC).

Vous connaissez peut-être déjà Murhabazi. Au sein de son association, le Bureau pour le Volontariat au service de l’Enfance et de la Santé (BVES) au Kivu, en RDC, il accueille des ex-enfants-soldats. Le BVES mène un travail sans relâche pour les aider à surmonter leurs traumatismes physiques et psychologiques et leur permettre de se réinsérer dans la vie civile.
Dans ses centres de réhabilitation, le BVES accueille des centaines de garçons... mais aussi de filles. Les filles sont en effet des cibles pour les groupes armés en RDC. Recrutées parfois très jeunes, elles sont utilisées comme combattantes, porteuses, messagères... mais aussi et surtout comme esclaves sexuelles. Parfois mariées de force avec les guerriers, elles deviennent leur propriété exclusive et subissent des viols et d’autres formes de violences sexuelles. Certaines accouchent dans la forêt d’enfants issus de ces viols, et doivent les accepter et les élever tant bien que mal.
Une fois sorties des groupes armés, un nouveau combat commence pour ces femmes et leurs enfants, qui doivent se réintégrer dans leur communauté d’origine et surmonter les stigmates et le rejet associés au viol.

Au travers des témoignages de Mouna, de Rosette et de Carol, découvrez la réalité du quotidien des filles dans les groupes armés, et le travail incroyable mené par le BVES pour les faire sortir des groupes armés et les aider à retrouver une vie digne.

Quand ? Mercredi 25 novembre de 12h30 à 14h.

 ? Au Secrétariat national d’Amnesty International Belgique francophone, rue Berckmans 9 à 1060 Bruxelles.
Entrée libre, mais inscription obligatoire par email à jkrenzi(at)amnesty(point)be ou par téléphone au 02 543 79 02 auprès de Jehona Krenzi au plus tard le 24 novembre 2015.

Sandwiches et boissons seront offerts aux participants.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.