Midi des droits humains — Mexique et droits des indigènes

Ce mercredi 10 novembre de 12h15 à 14h
À Amnesty International
9 rue Berckmans
1060 Bruxelles

Même conférence le soir à la maison de l’Amérique latine à 20h. Plus de renseignement en cliquant ICI

Sur inscription seulement : veuillez confirmer votre présence en écrivant à aibfATamnestyPOINTbe (remplacez AT par @ et POINT par .)

Rencontre avec David Peña, avocat de Jiri Antero Jaakola, défenseur des droits humains assassiné au Mexique en avril 2010. Les parents de Jiri Antero Jaakola seront également présents.

Contexte

Le mardi 27 avril 2010, des hommes armés ont tendu une embuscade à une trentaine de personnes faisant partie d’une caravane internationale d’observateurs des droits humains, dans la région où vivent les indigènes Triquis. Jyri Antero Jaakola et Alberta Cariño, aussi connue sous le nom de Bety ou Beatriz, y ont trouvé la mort.

Les associations de défense des droits humains au Mexique sont convaincues que cette attaque est liée aux menaces déjà proférées par les groupes armés dans la région. Les groupes armés se battent pour le contrôle politique de San Juan Copala depuis des années, et certains de ces groupes ont des liens avec les autorités étatiques. De ce fait, cette région est souvent assiégée par ces groupes sans que les autorités ne cherchent à intervenir pour garantir les droits des indigènes.

Le vendredi 30 avril, le Bureau du procureur général de la République a pris en main l’enquête sur cette affaire. Jusqu’à présent, personne n’a été traduit en justice pour ces crimes.

David Peña, avocat membre de l’Association Nationale des Avocats Démocratiques (ANAD), accompagne les investigations en représentant les familles des deux tués et les 16 survivants de l’attaque.

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse