Midi des droits humains : Taghi Rahmani, défenseur des DH et époux de Narges Mohammadi

Chercheur, opposant politique et défenseur iranien des droits humains, Taghi Rahmani vit aujourd’hui en exil en France, loin de sa famille après avoir vécu la répression et 15 années d’emprisonnement.

Il est l’époux de Narges Mohammadi, cofondatrice du Centre pour les défenseurs des droits humains (CDDH), elle-même condamnée en 2012 à une peine de 6 ans d’emprisonnement (aujourd’hui en liberté conditionnelle).

Lors de ce midi des droits humains, Taghi Rahmani fera le point sur les activités du CDDH et le contexte actuel en Iran.

Vous êtes les bienvenus pour ces rencontres. Pour vous joindre à nous, il vous suffit d’envoyer un message à mddh@amnestyinternational.be en stipulant vos coordonnées et votre numéro de téléphone au plus tard 1 jour avant la date de la rencontre.

Solidarité avec la société civile hongroise

Alors que le gouvernement hongrois affiche tous les jours plus sont mépris pour les droits humains, il est urgent de soutenir les ONG dont Amnesty International Hongrie. Signez la pétition !