Université d’été 2017

L’université d’été d’amnesty, c’est le plus grand rassemblement des sympathisants des droits humains en Belgique

RENDEZ-VOUS LE SAMEDI 16 SEPTEMBRE À LOUVAIN-LA-NEUVE POUR UNE JOURNÉE PASSIONNANTE DE CONFÉRENCES, ATELIERS ET RENCONTRES AUTOUR DES DROITS HUMAINS ET DE L’ÉVOLUTION DE NOS SOCIÉTÉS.

INSCRIPTION AU BAS DE CETTE PAGE

Le programme en PDF

PROGRAMME

9 h 30 AU CHOIX

WELCOME TO AMNESTY
Avec Marie Gervais et Laurent Deutsch du programme Activisme d’Amnesty International.

Des milliers de personnes s’engagent avec Amnesty en Belgique. Un peu, beaucoup, passionnément… Qu’est-ce que je peux faire pour les droits humains ? Qu’est-ce que je peux faire avec Amnesty ? « Seul » ? Avec d’autres ? Comment trouver un engagement qui me convient et contribue efficacement au combat pour un monde plus juste ? Vous vous posez ces questions ? Cet atelier est fait pour vous.

#JESUISHUMAIN-E, POUR CHANGER LES MENTALITÉS SUR LES RÉFUGIÉS
Avec Karim Gangji, campaigner asile/migration chez Amnesty International.

Les préjugés ont la peau dure et provoquent des dégâts considérables. Selon l’institut de sondages Dedicated, plus de 60 % de la population belge serait défavorable à l’accueil d’hommes, de femmes et d’enfants qui fuient les conflits et les persécutions. Ce sentiment nourrit la politique migratoire actuelle qui consiste à tout faire pour empêcher les demandeurs d’asile d’accéder à leurs droits. À travers la campagne #JESUISHUMAIN-E, Amnesty a la volonté de donner à chaque citoyen les outils pour lutter contre les préjugés et faire pencher l’opinion publique en faveur d’une politique migratoire plus respectueuse des droits humains. Participez à cet atelier et vous aurez les moyens d’agir, individuellement ou avec d’autres, pour une Belgique plus accueillante !

DISCOURS DE HAINE ET RÉSEAUX SOCIAUX, QUELLES SONT LES RÈGLES JURIDIQUES ? Avec la Coordination juridique d’Amnesty International.

La liberté d’expression est un droit humain fondamental pour la défense duquel Amnesty se bat régulièrement. Peut-on tout se permettre au nom de ce droit ? Jusqu’où faut-il tolérer les discours de haine qui polluent les réseaux sociaux ?
Il existe des règles belges et européennes, ainsi que des décisions judiciaires, qui traitent de cette matière. Cet atelier rappellera ces différentes balises afin de mieux nous aider à défendre une liberté d’expression respectueuse de l’autre.

AMNESTY À L’ÉCOLE : NOS PROJETS POUR L’ANNÉE 2017-2018
Avec Marine Jeannin, responsable programme Jeunesse d’Amnesty International.

Vous êtes animateur ? Professeur ? Membre d’un groupe local ou d’un groupe-école ?
Venez découvrir nos projets pour les jeunes pour cette nouvelle année scolaire. Au programme : des outils pédagogiques, du matériel, des actions et des événements axés principalement sur la liberté d’expression.
Cet atelier sera aussi l’occasion de se rencontrer et d’échanger des bonnes pratiques. Nous vous attendons nombreux !

AGIR OBSTINÉMENT POUR LES INDIVIDUS EN DANGER
Avec les coordinateurs-pays et les campaigners d’Amnesty International.

Vous agissez régulièrement pour sauver ou rendre justice à Teodora del Carmen Vasquez, Su Changlan, Hamid Babaei, Aster Fissehatsion, les femmes de Mkhondo, Leonard Peltier, Raif Badawi, Hakan Yaman, Fred Bauma & Yves Makwambala ou aux 43 étudiants d’Ayotzinapa. Après une introduction commune, les participants se retrouvent autour de leur Individu en Danger pour s’informer, échanger de bonnes pratiques et planifier les actions à venir. De quoi poursuivre et dynamiser plus encore nos campagnes pour les Individus en danger !

11 h PAUSE

11 h 20 AU CHOIX

CONGO : LA TRAGÉDIE PERPÉTUELLE ?
Avec Floribert Anzuluni (Coordonateur du mouvement citoyen Filimbi), Paul Nsapu (Secrétaire général pour l’Afrique de la FIDH & Président de la Ligue des électeurs), François Ryckmans (Journaliste. A couvert pour la RTBF, à la rédaction et comme envoyé spécial, l’Afrique centrale de 1991 à 2006. Suit l’actualité de cette région) et, à confirmer, Kris Berwouts (Chercheur, expert indépendant et écrivain sur l’Afrique centrale).

Le Congo est dans une impasse politique : les élections n’ont pas eu lieu, ses institutions sont toutes illégitimes, les négociations pour sortir du blocage sont interminables et les accords, s’il y a, sont bafoués.
En même temps, on ne parle plus assez du Kivu, même si un gouverneur vient d’annoncer que nous sommes peut-être confrontés à une nouvelle guerre, et du Kasaï où l’on déplore des centaines de morts et plus d’un million et demi de personnes déplacées.
Et puis il y a la répression des opposants, des arrestations et une justice arbitraires, la dégradation rapide de la situation économique et sociale...
La RDC est-elle condamnée à une répétition de l’histoire ? L’émergence de nouveaux mouvements (Filimbi, Lucha,...) constitue-t-elle un espoir de voir émerger une nouvelle génération politique ?

PURGES MASSIVES, ARRESTATIONS ARBITRAIRES, FIN DE LA DÉMOCRATIE EN TURQUIE ? Avec Chemsi Cheref-Khan (Né en Turquie, de mère turque et de père kurde, Docteur en Droit (ULB), administrateur à La Pensée et les Hommes, humaniste de culture musulmane), Jenny Vanderlinden (Coordinatrice Turquie à Amnesty International) et un autre éminent intervenant à confirmer.

Des chiffres inimaginables : plus de 100 000 fonctionnaires limogés par décret sous l’État d’urgence dont au moins 33 000 enseignants, 24 000 policiers, 8 000 militaires, 6 000 médecins, 5 000 académiciens, 4 000 juges, 3 000 employés du Bureau du Premier ministre et 47 000 personnes en détention pour liens présumés avec une organisation terroriste. Bien plus que la volonté de traduire les responsables de la tentative du coup d’État du 15 juillet 2016 en justice, le gouvernement turc affirme ainsi sa volonté de faire taire toutes les voix dissidentes et de balayer de la société tous ceux qui n’adhèrent pas aux idées du Président Erdogan.

PREMIÈRE VISITE GUIDÉE DE L’EXPO #JESUISHUMAIN
Découvrez cette magnifique exposition photographique dans le cadre d’une visite guidée par ses auteurs, les photographes du collectif Huma.

Avant d’arriver en Belgique, les réfugiés avaient une vie, un métier, des passions. Un reportage photographique du collectif Huma qui met en valeur leur faculté de résilience. Un regard sur des instants de vie quotidienne de ces hommes, femmes et enfants qui fuient leur pays dans l’espoir d’un avenir meilleur.
Deux visites guidées (à 11 h 20 et à 14 h 15) seront organisées par les photographes du collectif HUMA. Maximum 25 inscriptions par visite.

13 h LUNCH

Buffet sandwiches — dessert — boissons - participation de 10 € à payer sur place. Inscription au lunch conseillée.

14 h 15 AU CHOIX

LA TECHNOLOGIE VA-T-ELLE CHANGER HOMO SAPIENS ?
Avec Pascal Chabot (Philosophe, auteur de "ChatBot le robot", drame philosophique consacré à nos rapports avec les intelligences artificielles), Olivier Servais (Anthropologue, UCL), Pierre-Henri Gouyon (Professeur, chercheur et conférencier sur les questions ayant trait à l’évolution, à la génétique et à la bioéthique), Didier Coeurnelle (Vice-président de l’Association française transhumaniste), Armand Ngaketcha (Chercheur en bioéthique, ULB) et la participation vidéo de Miguel Benasayag (Philosophe et psychanalyste, auteur de « Cerveau augmenté, homme diminué »). La rencontre sera animée par François De Smet (Philosophe).

L’humanité serait à un tournant radical de son histoire, voire à la fin de son histoire. Si l’on peut vaincre toutes les maladies et envisager la mort de la mort, si l’hybridation de l’homme lui permet de démultiplier les capacités de son cerveau et de vaincre les affres de la condition humaine, que restera-t-il de l’humain ? Qui/que serons-nous dans 20, 50, 100 ans ?

Augmenter, transformer, remodeler l’homme avec les évolutions, il y a peu inconcevables, de la médecine et de la technologie... ce n’est plus aujourd’hui qu’une question de temps.

Nous tâcherons ici de dresser un état des lieux des avancées technologiques et scientifiques et de leurs applications possibles, de définir le mouvement « transhumaniste » et de comprendre les enjeux anthropologiques, philosophiques, politiques et économiques liés à cette évolution de l’humanité.

SUR LE TERRAIN AVEC LES CHERCHEURS D’AMNESTY INTERNATIONAL
Avec Anna Neistat, Directrice des recherches à Amnesty International

À l’origine des rapports d’Amnesty International, il y a les enquêtes de terrain, les entretiens avec des témoins, le recueil de faits et d’informations essentielles. Les chercheurs de notre organisation se rendent sur les lieux des violations des droits humains, font des choix en fonction du contexte, parfois difficile, prennent des décisions, parfois des risques.

Cet atelier interactif vous fera connaître, heure par heure, les enjeux et la réalité de la vie d’un chercheur d’Amnesty au moment crucial où il est amené à découvrir les atteintes aux droits humains, ce qu’il doit faire, ce qu’il peut être amené à affronter.

Et si vous-même étiez à sa place ? Que feriez-vous ?

SECONDE VISITE GUIDÉE DE L’EXPO #JESUISHUMAIN

Cfr présentation de la visite à 11 h 15. Maximum 25 inscriptions.

16 h 00 PAUSE

16 h 20 POURQUOI (NE PAS) VENDRE DES ARMES À L’ARABIE SAOUDITE ?
Avec Denis Jacqmin (spécialiste des transferts d’armes au GRIP, Groupe de recherche et d’information sur la paix), Antonio Fanara (Secrétaire régional de la FGTB Métallurgistes), Stan Brabant (Directeur d’Amnesty International Luxembourg) et Philippe Hensmans (Directeur d’Amnesty International Belgique fr.).

Amnesty mène campagne pour que la Région wallonne suspende les exportations d’armes à l’Arabie Saoudite, qui est l’un de ses principaux clients. Au vu de la situation catastrophique des droits humains dans ce pays, mais aussi au Yémen où les Saoudiens sont impliqués dans une guerre sanglante, continuer de leur vendre des armes est illégal. Entre arguments éthiques et économiques, la question fait débat.

18 h SOLEIL, APÉRO ET MUSIQUE AVEC LE TRIO UZIVATI

Comment s’y rendre ?

En train :

Deux navettes ferroviaires sont assurées chaque heure entre les gares d’Ottignies et de Louvain-la-Neuve.
Aller :… h21 et… h51
Retour :… h00 et… h30
Les auditoires Socrate se trouvent à 5 minutes à pieds de la gare de LLN.
En sortant de la gare, se rendre sur la place de l’Université. Prendre la rue Charlemagne jusqu’à la Grand’Place. Prendre, tout droit, la rue Cardinal Mercier jusqu’à la place Cardinal Mercier. Vous y êtes.

En voiture :

E 411, sortie 8a.
Parking gratuit + 10 min à pieds ?
Au rond-point, prendre à gauche.
Au rond-point suivant, prendre à droite.
Au rond-point suivant (c’est le dernier…), prendre à droite.
Après 500 m, au carrefour, se garer sur le parking public qui est sur votre droite. Rejoindre à pied le centre de Louvain-la-Neuve par la rue des Wallons. À partir de la place de l’Université, prendre la rue Charlemagne jusqu’à la Grand’Place. Prendre, tout droit, la rue Cardinal Mercier jusqu’à la place Cardinal Mercier. Vous y êtes.
Parking payant + 1 min à pieds ?
Au rond-point, prendre tout droit direction centre. Suivre les indications et se garer dans le parking Grand-Place (12 € pour une journée entière). À partir de la Grand’Place, prendre la rue Cardinal Mercier jusqu’à la place Cardinal Mercier. Vous y êtes.

INFOS : acaudron@amnesty.be - 02/543 79 88

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.