Midi des droits humains : La torture au Nigéria - rencontre avec Justine Ijeomah

Au Nigeria, la torture est extrêmement répandue, en particulier dans les centres de détentions surchargés. Elle est pratiquée en toute impunité par les membres de la police et des forces armées. Les preuves obtenues sous la torture sont généralement acceptées par les tribunaux, et le gouvernement ne fait rien pour mettre fin à cette situation catastrophique.

Dans le cadre de la campagne Stop Torture, AIBF a le privilège de recevoir Justine Ijeomah, fondateur de l’organisation nigériane de défense des droits humains Human rights, social development and environment foundation (HURSDEF). Malgré des conditions de travail très difficiles, Justine Ijeomah et les autres activistes d’HURSDEF visitent les centres de détention et les bureaux de police dans la ville de Port Harcourt au Nigeria, afin de réduire le risque de torture par leur présence. Ils essayent également d’obtenir la libération des individus sous caution.

Ce Midi des droits humains est donc l’occasion d’entendre le témoignage d’un homme d’un courage et d’une volonté exceptionnels, sur son travail au quotidien pour mettre fin à la torture et aux mauvais traitements en détention au Nigeria (l’un de cinq pays cibles de la campagne Stop Torture). Ce sera également l’occasion de mieux connaître le cas de Moses Akatugba, jeune nigérian arrêté en 2005 à l’âge de 16 ans et condamné à mort pour avoir supposément volé trois téléphones portables. Moses aurait été torturé à plusieurs reprises afin de lui arracher des aveux. Il est aujourd’hui toujours en prison, et est un cas prioritaire pour Amnesty. Justine Ijeomah suit ce cas de très près depuis des années.

Quand ? Le 22 octobre 2014 de 12h30 à 14h00.

Où ? N.C.O.S. 11 11 11, rue de la Linière 11, 1060 St-Gilles (salle Porto Allegre)

Pour y participer, l’entrée libre, mais l’inscription obligatoire en complétant le formulaire ci-dessous, ou en envoyant un email à mddh(at)amnestyinternational.be ou encore par téléphone au 02 538 81 77 auprès de Jehona Krenzi au plus tard le 20 octobre 2014.

Sandwiches et boissons seront offerts aux participants.

Voici une liste déroulante avec les prochaines rencontres

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse