Amnesty aujourd’hui

JPEG - 12.7 ko
Salil Shetty

Salil Shetty, le secrétaire général actuel d’Amnesty au niveau international

D’un petit groupe de bénévoles travaillant dans un minuscule bureau à Londres, Amnesty est devenue aujourd’hui la plus grande organisation de bénévoles au monde travaillant en faveur des droits humains.

Amnesty compte plus de 1,1 million de membres et sympathisants, dans plus de 140 pays et territoires. On compte des sections nationales dans plus de 50 pays, 30 d’entre elles dans des zones hors de l’Europe et de l’Amérique du Nord. L’organisation peut aussi compter sur le soutien actif de 7 500 groupes locaux dans plus de 100 pays.

Amnesty possède des structures de décision démocratiques. Gérée par une Secrétaire générale, l’organisation est dirigée par un Comité Exécutif International composé de neuf membres, dont huit membres bénévoles (élus par une assemblée générale mondiale de représentants de toutes les sections nationales), et d’un membre élu du Secrétariat International.

Situé à Londres, ce Secrétariat International est le centre névralgique du mouvement sur le plan de la recherche et emploie plus de 290 permanents payés et 90 bénévoles provenant de plus de 50 pays différents. L’efficacité d’Amnesty dépend de sa crédibilité : une recherche fiable et détaillée est donc essentielle.
Avant de lancer des actions, chaque information est vérifiée à sept niveaux différents, et trois sources extérieures sont requises pour confirmer une preuve provenant du terrain. La recherche est menée par une équipe d’experts, soutenus par des spécialistes appartenant à des disciplines aussi diverses que le droit, la médecine, les médias et la technologie.

La qualité de sa recherche est considérée comme hautement fiable, et ses informations sont largement consultées par des chercheurs, des journalistes, des gouvernements, et des organisations cherchant des données sur les violations des droits humains.

Le secrétaire général

Salil Shetty est devenu le huitième secrétaire général d’Amnesty International en juillet 2010.

Le/La secrétaire général/e d’Amnesty International a pour rôle de diriger l’ensemble des activités du mouvement : il ou elle contribue au plus haut niveau à la définition de la politique et de la stratégie de l’organisation, dont il ou elle est le principal porte-parole, et assure la direction générale du Secrétariat international. Le/La secrétaire général/e développe et coordonne les stratégies qu’Amnesty International doit mettre en œuvre pour promouvoir et protéger les droits humains, et représente le mouvement auprès des gouvernements, des organisations intergouvernementales ou autres, des médias et du public au niveau mondial. Il ou elle est nommé/e par le Comité exécutif international, dont il ou elle relève directement.

Salil Shetty est un expert réputé des questions relatives aux droits humains et à la pauvreté. Il a été de 2003 à 2010 le directeur de la Campagne du millénaire des Nations unies. Pendant cette période, il a joué un rôle essentiel dans l’élaboration de la campagne mondiale d’action pour la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement – huit objectifs de lutte contre la pauvreté, l’illettrisme et les maladies fixés par les Nations unies en septembre 2000 avec des résultats précis à atteindre d’ici 2015.

Au cours de la Campagne du millénaire, Salil Shetty a su impulser de fortes actions de soutien au sein de groupes religieux, de la société civile, des médias, du secteur privé et des gouvernements en vue de la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement.

Sous sa direction, la Campagne du millénaire a permis d’obtenir que des gouvernements de pays en développement et des pays donateurs s’engagent davantage à respecter leurs promesses à l’égard des Objectifs du millénaire. Salil Shetty a participé à l‘élaboration de l’Action mondiale contre la pauvreté et à la direction de l’initiative Debout et manifestez contre la pauvreté et les inégalités, qui a mobilisé plus de 173 millions de personnes à travers le monde le 17 octobre 2009.

Avant de rejoindre l’ONU, Salil Shetty occupait les fonctions de directeur général d’ActionAid, une ONG internationale de développement. À ce titre, de 1998 à 2003 il a supervisé la transformation d’ActionAid en une ONG mondiale d’action et de sensibilisation. Il en est devenu le directeur général après avoir occupé pendant 10 ans le poste de directeur d’ActionAid Inde, à Bangalore, et pendant trois ans celui de directeur d’ActionAid Kenya, à Nairobi. À son départ, ActionAid était devenue la troisième ONG internationale de développement au Royaume-Uni, et au niveau mondial l’une des principales ONG de lutte contre la pauvreté.

Salil Shetty a grandi à Bangalore, en Inde, et il a très tôt commencé à prendre part à des actions de défense des droits humains. Sa mère militant dans des groupes de femmes et son père dans le mouvement des dalits, la maison familiale était le lieu de rencontre de personnes engagées dans des activités militantes aux niveaux local et national. Salil Shetty était étudiant lorsqu’il a commencé à militer activement contre les restrictions des droits humains, après la proclamation de l’état d’urgence en 1976.

De nationalité indienne, Salil Shetty est titulaire d’un master en politique et planification sociales de la London School of Economics et d’un master en administration des entreprises de l’Indian Institute of Management d’Ahmedabad.

Salil Shetty parle l’anglais, l’hindi, le kannada et le toulou.

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse