Amnesty International et les données personnelles des mineurs

La protection des données personnelles, en général

La protection de la vie privée est un droit humain fondamental. Amnesty International y accorde donc beaucoup d’importance.
Un aspect de la protection de la vie privée concerne l’utilisation qui est faite des données personnelles, notamment de celles qui sont collectées sur Internet. Tu trouveras ici une information sur cette importante question.

Les données personnelles des mineurs à Amnesty International

En Belgique, les données personnelles des mineurs peuvent être collectées dès l’âge de 13 ans. C’est la raison pour laquelle nous demandons d’indiquer l’âge dans le questionnaire. Si quelqu’un complète le formulaire en indiquant un âge de 10 ans, par exemple, ces informations ne seront pas enregistrées dans notre base de données. Pour les pétitions en ligne de notre site Internet, par exemple, nous bloquons même le formulaire d’inscription.
Les données des personnes d’au moins 13 ans sont enregistrées dans la base de données d’Amnesty International.
Celle-ci s’engage à ne jamais les communiquer à quiconque. Ces données sont les tiennes, c’est toi qui décides qui peut les connaître.

Tu as des droits !

La personne qui, à Amnesty International, gère la base de données dans laquelle se trouvent les informations qui lui sont communiquées s’appelle Damien Wantiez. Tu peux lui envoyer tes questions à l’adresse dpo@amnesty.be. Si tu préfères lui envoyer une lettre en papier, l’adresse est Damien Wantiez – Amnesty International Belgique francophone – 169 chaussée de Wavre à 1050 Ixelles.

Tu as le droit de demander à Amnesty International qu’elle n’utilise pas tes données et/ou qu’elle les efface de sa base de données. Tu as aussi le droit de lui demander de te communiquer les informations que la base de données contient à ton sujet. Pour tout cela, tu envoies un message bien clair à Damien (voir ses coordonnées ci-dessus).

Tu as signé une pétition ? Quelle(s) information(s) envoyons-nous ?

Une pétition est un courrier envoyé aux autorités d’un pays. Il n’est pas absolument nécessaire que la personne qui signe soit très clairement identifiée. C’est particulièrement le cas des plus jeunes. Les organisations de défense des droits des enfants jugent préférable, pour les protéger, de ne pas communiquer trop d’information les concernant.

Quand nous enverrons la pétition aux autorités concernées, nous leur communiquons la liste des personnes signataires. Pour les personnes mineures, nous ne communiquons que le prénom et le code postal de la commune. Pas le nom de famille, ni le nom de la rue, ni l’adresse électronique, ni le numéro de téléphone. Cette précaution permet que ton avis soit communiqué sans que tu puisses être directement identifié.

Toutes les infos
Toutes les actions

Halte à l’afflux d’armes vers le Yémen

Des armes wallonnes et de l’équipement militaire belge impliqués dans le conflit meurtrier au Yemen ! Nous devons faire cesser les transferts d’armes utilisées pour perpétrer ces violations des droits humains. Signez !