La crise des réfugiés syriens en quelques chiffres

Les réfugiés dans la région

Plus de 4,8 millions de réfugiés syriens se trouvent dans seulement cinq pays, à savoir la Turquie, le Liban, la Jordanie, l’Irak et l’Égypte :

• la Turquie accueille 2,7 millions de réfugiés venant de Syrie, soit plus que tout autre pays au monde ;

• le Liban accueille près de 1 million de réfugiés venant de Syrie, ce qui représente environ une personne sur cinq dans le pays ;

• la Jordanie accueille près de 655 675 réfugiés venant de Syrie, ce qui représente environ 10 % de la population ;

• l’Irak, où 3,1 millions de personnes sont déjà déplacées à l’intérieur du pays, accueille 228 894 réfugiés venant de Syrie ;

• l’Égypte accueille 115 204 réfugiés venant de Syrie.

À la fin du mois de novembre 2016, l’appel de fonds des Nations unies pour l’année 2016 pour venir en aide aux réfugiés syriens n’était financé qu’à hauteur de 56 %.

En Jordanie, 93 % des réfugiés syriens des zones urbaines vivent au-dessous du seuil de pauvreté, de même que 70 % des réfugiés syriens au Liban, 65 % en Égypte et 37 % en Irak.

Le conflit en Syrie

D’après l’ONU, près de 13,5 millions de personnes ont besoin d’urgence d’une aide humanitaire en Syrie. Le nombre de personnes déplacées au sein du pays devrait atteindre 8,7 millions à la fin de l’année 2016.

Les 5 pays frontaliers de la Syrie (l’Irak, Israël, la Jordanie, le Liban et la Turquie) ont fermé leurs frontières aux personnes fuyant le conflit. Actuellement, plus de 75 000 Syriens sont bloqués dans des conditions très difficiles à la frontière syro-jordanienne. Le conflit en Syrie, et en particulier les attaques ayant touché récemment Alep, va probablement pousser davantage de personnes à tenter de fuir le pays.

Entre janvier et septembre 2016, les Syriens formaient la nationalité la plus représentée parmi les personnes ayant traversé la Méditerranée pour rejoindre l’Europe (26,2 %).

Réinstallation à l’étranger

Au total, 224 694 places de réinstallation et d’autres voies d’admission ont été promises au niveau mondial depuis le début de la crise en Syrie, ce qui ne représente que 4,7 % de la population totale des réfugiés syriens au Liban, en Jordanie, en Irak, en Égypte et en Turquie.

Selon le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), au moins 480 000 personnes dans les cinq principaux pays hôtes – soit 10 % – ont besoin d’être réinstallées.

Repères :

• Les pays du Golfe, dont le Qatar, les Émirats arabes unis, l’Arabie saoudite, le Koweït et Bahreïn, ont offert zéro place d’accueil pour les réfugiés syriens.

• D’autres pays à hauts revenus tels que la Russie, Singapour et la Corée du Sud ont également offert zéro place d’accueil.

• L’Allemagne s’est engagée à offrir 43 431 places pour les réfugiés syriens par le biais de son programme de réinstallation et d’autres voies d’admission, ce qui représente environ 46 % du total pour l’Union européenne (UE).

• Outre l’Allemagne, les 27 autres pays de l’UE se sont engagés à offrir 51 205 places par le biais des programmes de réinstallation et d’autres voies d’admission, ce qui représente environ 1 % des réfugiés syriens se trouvant dans les principaux pays hôtes.

• L’Allemagne et la Suède ont à elles deux reçu 64 % des demandes d’asile de Syriens en Europe entre avril 2011 et octobre 2016.

Sources : Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), Organisation internationale pour les migrations (OIM)

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.