2015 - Frontières européenes : violation répétée des droits des migrants

En 2014, plus de 42.000 personnes sont entrées en Hongrie depuis la Serbie. Plus de la moitié étaient des réfugiés venant de Grèce, à travers l’ex-République Yougoslave de Macédoine. Le nombre décroissant de voies sûres et légales pour rejoindre l’UE a poussé un grand nombre de migrants sur la route des Balkans, qui se retrouvaient alors piégés aux frontières de l’Union, en Macédoine ou en Serbie, sans aucune forme de protection légale.

Ce document raconte leurs histoires à travers les nombreuses entrevues avec des réfugiés bloqués en Grèce, Macédoine, Serbie ou encore en Hongrie et documente les abus et les obstacles auxquels ils font face.

Lire le rapport (en anglais) :

PDF - 1.7 Mo
Toutes les infos
Toutes les actions

En Iran, risque élevé de contamination par le COVID-19 dans les prisons !

Amnesty demande la libération de tous les prisonniers et prisonnières d’opinion en Iran : ils risquent leur vie à cause du Covid-19 en prison. Signez la pétition