En toute transparence

Sans vous, ni votre précieux soutien financier, Amnesty International ne pourrait se battre au quotidien pour la défense des droits humains.
Vous nous permettez de conserver notre indépendance, et d’agir concrètement : Avec vos dons, nous enquêtons sur le terrain pour détecter, dénoncer et révéler les violations des droits humains. Nous alertons en diffusant des rapports d’enquêtes pour sensibiliser le grand public, interpeller et faire pression sur les autorités afin que les auteurs de violations soient traduits en justice et condamnés. Nous agissons pour aider les victimes de torture, libérer les prisonniers d’opinion et dénoncer les atteintes aux droits fondamentaux.

Comment mon don de 100 euros est-il utilisé ?

1.Actions et campagnes

Les campagnes d’Amnesty sont les outils de sensibilisation les plus importants pour faire progresser les droits humains. Sans elles, beaucoup de gens ignoreraient jusqu’à l’existence de problèmes concernant les droits humains : la torture et les traitements dégradants, l’utilisation de la peine de mort, les violences faites aux femmes. Les campagnes sont souvent un premier pas pour inviter à agir, personnellement ou en rejoignant un groupe d’action.
Á côté de ces campagnes de longue durée, des actions ponctuelles sont aussi organisées tout au long de l’année : protestations devant les ambassades, manifestations silencieuses et non violentes, etc.

Sur votre don de 100 euros, Amnesty consacre 41 euros aux campagnes et actions

2.Recherche et soutien international

La section belge d’Amnesty est l’une des quelques 70 sections que compte l’association, dont le siège international est à Londres. Amnesty compte en outre des sympathisants dans plus de 150 pays. L’ensemble des sections contribuent au financement des recherches de défenseurs des droits de l’homme partout où ils sont en danger, ainsi qu’au plaidoyer et au lobbying destinés à transformer le droit international.
De plus, une partie des contributions des sections d’Amnesty, telle que la section belge francophone, permet d’aider les sections des pays les plus pauvres à développer leurs activités.

Amnesty accorde 29 euros de votre don de 100 euros pour financer ces activités internationales.

3.Récolte de fonds

La force d’intervention d’Amnesty, c’est d’être indépendante du soutien des Etats et des entreprises. C’est pourquoi le soutien des particuliers est tellement important.
Chaque année, il faut remplacer ceux qui nous quittent et recruter des publics plus jeunes, qui constitueront les forces vives des militants d’Amnesty. La vente des bougies et vignettes autocollantes lors de la période de vente annuelle d’Amnesty constitue également une part non négligeable de ses ressources.

Pour financier et permettre ces actions de collecte de fonds, Amnesty consacre 23 euros de l’ensemble de votre don de 100 euros.

4.Administration

Sans accueil téléphonique, sans ordinateurs ni locaux adaptés, notre section ne pourrait fonctionner efficacement. Elle est cependant attentive à compresser au maximum les frais administratifs et fait examiner annuellement ses comptes par un réviseur qui fait rapport à l’Assemblée Générale annuelle des membres.

Les frais administratifs constituent environ 7% (soit à peine 7 euros de votre don de 100 euros) de l’ensemble des charges d’Amnesty.

Les résultats de votre soutien

Il peut sembler parfois difficile de mesurer les résultats de l’action d’Amnesty pour les libertés et la protection des défenseurs des droits humains là où ils sont menacés.

Voici quelques indicateurs des changements auxquels Amnesty a contribué :

Plus de 40.000 de ces défenseurs en danger ont échappé à l’exécution, l’emprisonnement arbitraire et les mauvais traitements depuis qu’Amnesty International existe, en 1961.
Sous la pression de milliers de membres d’Amnesty, les Nations Unies adoptent une Déclaration contre la Torture en 1972. Depuis, 145 nations l’ont signée.
En 1995, Amnesty se joint à d’autres organisations engagées dans une campagne pour la création d’un Tribunal Pénal International permanent, établi en 2002.
De 9 pays en 1961, nous sommes passés, grâce à nos campagnes menées depuis 1980, à 140 pays qui ont abolis la peine de mort.
Après 20 ans de travail sans relâche, le Traité sur le commerce des armes est entré en vigueur en 2014.

Toutes nos bonnes nouvelles

Pour agir librement en toute indépendance, nous n’acceptons qu’une seule aide… la vôtre ! Merci !

Nos comptes

Votre générosité est la marque de votre confiance. Grâce à votre engagement à nos côtés, nous poursuivons notre mission : construire un monde où chacun pourra se prévaloir du respect des droits humains énoncés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Les comptes de l’association que nous vous présentons sont le reflet de la rigueur et de la transparence que nous vous devons.

Amnesty International n’accepte pas de subsides gouvernementaux (en dehors de certains projets spécifiques en matière d’éducation aux droits humains). Le financement de nos activités repose donc entièrement sur vos dons, la vente de bougies et vignettes autocollantes, les legs et les cotisations de nos membres.

Pour plus d’informations concernant nos comptes 2014

En conformité avec la nouvelle loi sur les ASBL, les comptes, bilan et budget d’Amnesty sont présentés selon les nouveaux critères de la comptabilité normalisée des sociétés.

Ceux-ci sont examinés par un Commissaire aux Comptes indépendant, le Cabinet Christophe Remon, avant d’être soumis à l’Assemblée Générale pour approbation. Les comptes ont été approuvés et attestés sans réserve en avril 2014. Un contrôle du Ministère des Finances a également lieu dans le but d’établir et de suivre le dossier d’agrément fiscal.

Collecter des fonds de manière éthique

Amnesty International Belgique francophone est membre fondateur de l’Association pour une éthique dans la récolte de fonds (AERF) et adhère au Code éthique et déontologique de cette association.

Ceci implique que les donateurs, collaborateurs et employés sont informés au moins annuellement de l’utilisation des fonds récoltés. Notre association est par ailleurs soumise chaque année à un contrôle de gestion.

Pour en savoir d’avantage sur cet organisme : www.vef-aerf.be

Nouveau décret : stop à la discrimination et la haine toujours présentes

Donald Trump fait preuve de sectarisme anti-musulmans présenté sous le prétexte de la sécurité. La haine n’assurera pas plus de sécurité. Signez notre pétition