C’est un poisson d’avril... un #FakeNews !

Non, ni le Président des Philippines, Duterte, ni le Président des États-Unis, Donald Trump, ni le Président Poutine ne soutiennent Amnesty. C’est malheureusement un poisson d’avril.
Au contraire, ils mettent à mal les droits fondamentaux de toutes et de tous. En bafouant la liberté d’expression, en attaquant les droits des réfugiés, en pratiquant le meurtre d’État, ils contribuent à faire de notre monde, un monde instable, dangereux.

Devenez membre

Aidez-nous à mettre les droits humains au centre des préoccupations, à défendre ceux qui se soulèvent pour le respect de ces droits et à ne pas laisser les discours de haine devenir la norme.

Nicaragua : justice pour Amaya et les autres activistes persécutés

Amaya Coppens, une belgo-nicaraguayenne, et d’autres étudiants sont victimes de la répression du gouvernement. Signez la pétition !