Midi des droits humains avec Elżbieta Podleśna - militante polonaise

Bruxelles

Lors de la marche pour le jour de l’indépendance de la Pologne, le 11 novembre 2017 à Varsovie, un groupe de 14 femmes a décidé de se soulever contre les slogans xénophobes de la manifestation. Quelques minutes après avoir brandi leur banderole « stop au fascisme » elles se sont fait attaquer physiquement et verbalement par les manifestants. Non seulement la police ne les a pas protégées, mais en plus, neuf des militantes ont été accusées et reconnues coupables d’« obstruction à un rassemblement licite » pour avoir exprimé leur opinion pacifiquement.

Parmi ces 14 femmes se trouvait Elżbieta Podleśna, militante, psychologue, psychothérapeute de profession, défenseure de l’égalité et antifasciste. Cette militante de la première heure n’a eu de cesse ces dernières années de protester contre les législations draconiennes dans son pays, notamment contre l’interdiction de l’avortement.

Elżbieta Podleśna sera parmi nous le 2 mai pour faire le point sur la situation des 14 femmes, mais plus généralement, de la répression de la liberté de manifestation et d’expression et de la situation des défenseurs des droits humains en Pologne. Pour ce faire, elle sera accompagnée de Barbora Cernusakova, chercheuse d’Amnesty International sur l’Europe de l’Est qui nous exposera la situation des libertés dans la région de manière plus générale.

L’entrée est libre, mais l’inscription obligatoire par email à mdh@amnestyinternational.be pour le mardi 30 avril à 12 h au plus tard.

Sandwiches et boissons seront offerts.

Lien de la pétition en faveur des 14 femmes polonaises : https://www.amnesty.be/je-veux-agir/agir-en-ligne/petitions/pologneantifascisme

Ajouter à votre agenda DD/MM/YYYY 02/05/2019 12:30 02/05/2019 14:00 Europe/Brussels Midi des droits humains avec Elżbieta Podleśna - militante polonaise
Retrouver cet évènement sur
Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Viêt-Nam : annulez la condamnation à mort de Hồ Duy Hải

Le Viêt-Nam est l’État d’Asie ayant pratiqué le plus d’exécutions à mort en 2018. Hồ Duy Hải a été condamné sur base d’ « aveux » obtenus sous la torture. Signez la pétition.