Le cas de la Turquie à la lumière des académiques pour la paix

L’émergence de régimes politiques populistes dans un nombre croissant de pays a exercé des effets délétères sur le fonctionnement de leurs systèmes universitaires. Ces régimes ont réduit l’autonomie de leurs institutions universitaires dans divers domaines et entravé l’exercice de la liberté académique. Ce processus a des implications majeures tant sur le mode de production de nouvelles connaissances que sur les acteurs prenant part à ce processus, à savoir les académiques.

L’émergence de régimes politiques populistes dans un nombre croissant de pays a exercé des effets délétères sur le fonctionnement de leurs systèmes universitaires. Ces régimes ont réduit l’autonomie de leurs institutions universitaires dans divers domaines et entravé l’exercice de la liberté académique. Ce processus a des implications majeures tant sur le mode de production de nouvelles connaissances que sur les acteurs prenant part à ce processus, à savoir les académiques. Dans ce contexte international, nous examinerons les développements récents qui ont marqué le système universitaire turc depuis 2016, l’année où une tentative de coup d’Etat militaire a eu lieu et échoué.

Quand ? 7 mars 2023 à 18h

Quoi ? Conférence du prof. Teoman Pamukçu sur "L’évolution de l’autonomie des universités dans un pays candidat à l’adhésion à l’Union européenne : Le cas de Turquie à la lumière des Académiques pour la Paix".

Où ? Bâtiment S, Salle Baugniet.

En partenariat avec Amnesty International, modération par Jenny Vanderlinden, coordinatrice Turquie pour Amnesty International Belgique francophone.

Dans ce contexte international, nous examinerons les développements récents qui ont marqué le système universitaire turc depuis 2016, l’année où une tentative de coup d’Etat militaire a eu lieu et échoué. Bien que les établissements universitaires turcs ont bénéficié d’une autonomie croissante depuis la création de la République en 1923, ces périodes d’autonomie institutionnelle ont été interrompues à intervalles régulières par la mainmise des pouvoirs publics sur leur fonctionnement et par la purge d’académiques critiques du régime politique en place.

Néanmoins, l’implication des pouvoirs publics dans le système universitaire depuis 2016 a été sans précédente tant par l’ampleur des transformations restrictives qu’elle a entraînées que par le nombre d’académiques qui ont été exclus des universités. Nous discuterons ces développements récents en examinant le cas des Académiques pour la Paix en Turquie afin d’illustrer l’évolution des libertés académique dans un pays candidat à l’adhésion à l’Union européenne et qui fait face à une dérive autoritaire de son système politique.

Mehmet Teoman Pamukcu est licencié, licencié spécial (master) et docteur en sciences économiques de l’ULB où il a également travaillé en tant qu’assistant chargé d’enseignement et de recherche. Il est professeur et directeur du Département des Politiques de la Science et de la Technologie à Middle East Technical University, Ankara, Turquie. Il travaille sur les questions liées à l’économie de l’innovation et du changement technologique, aux nouvelles technologies et au processus de rattrapage technologique des économies émergentes.

Ajouter à votre agenda DD/MM/YYYY 07/03/2023 18:00 07/03/2023 20:00 Europe/Brussels Le cas de la Turquie à la lumière des académiques pour la paix L’émergence de régimes politiques populistes dans un nombre croissant de pays a exercé des effets délétères sur le fonctionnement de leurs systèmes universitaires. Ces régimes ont réduit l’autonomie de (...)
Toutes les infos
Toutes les actions
2023 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit