Université d’été 2024

Brabant-Wallon

Le grand rassemblement annuel d’Amnesty International autour des droits humains se tiendra le samedi 14 septembre dans les auditoires Socrate, place Cardinal Mercier, 10 à Louvain-la-Neuve.


Le programme de l’université d’été 2024 d’Amnesty International

DROIT DE MANIFESTER EN BELGIQUE ET EN EUROPE -De 9H45 à 11H15

Avec Marie Jadoul, Selena Carbonero, Pierre-Arnaud Perrouty, Laetitia Nsiona
En collaboration avec La Ligue des droits humains.

Une fois les élections passées, le droit de manifester est, en quelque sorte, le service après-vente du peuple à ses représentant·es. C’est la forme collective de la liberté d’expression du droit de dénoncer les écarts du gouvernement, de proclamer que nous ne sommes pas d’accord avec ce qu’il fait ou s’abstient de faire en notre nom. Plusieurs menaces pèsent, en Belgique et ailleurs en Europe, sur ce droit essentiel. Quelles sont-elles ?

MANIFESTER : UN DROIT OU UNE FAVEUR ? -De 9H45 à 11H15

Avec Christine Mahy et plusieurs représentant·es des personnes vivant dans la précarité.

S’informer, concevoir une opinion personnelle, la ciseler lors de débats avec d’autres, la confronter à la réalité, discerner ainsi des divergences, les transformer en revendications et les rendre publiques avec d’autres est un droit fondamental. Quelles sont les conditions d’exercice de ce droit ? Les mamans solos, les personnes sans papiers et celles qui vivent dans la précarité ont-elles le loisir de défiler, poing levé, dans les rues ? Manifester est-il réservé à une élite ?

PROJECTION PETIT-DÉJEUNER DU FILM « PLANET B »* -De 9H45 à 11H15

Avec café, thé, jus d’orange et viennoiseries pour les personnes inscrites !
Bo, 13 ans, vit dans un quartier tranquille, entourée d’une famille aimante et de nombreux amis. Comme tous les jeunes du monde, elle est curieuse, contestataire, rebelle. En suivant les actualités, elle prend conscience de la destruction de la planète, dans des pays lointains, mais aussi plus près de chez elle, en Belgique. Elle décide de lutter contre le changement climatique et rejoint le mouvement Extinction Rebellion, avec son amie Luca. Ensemble, ils occupent des sites industriels et des autoroutes et se heurtent rapidement à l’opposition.

De 11H15 À 11H30 - Pause

LE RAPPORT AUX FORCES DE L’ORDRE DANS LE CADRE DES MANIFESTATIONS -De 11H30 à 13H00

Avec Mathieu Beys et Aline Lefèvre
Les forces de l’ordre incarnent le monopole de la violence légitime revendiqué par l’État. Selon lui, elles n’utiliseraient cette force que pour garantir le droit de chacun·e à la sécurité de sa personne. Comment ce pouvoir s’exerce-t-il dans les faits ? Avec quelles limites légales et concrètes l’usage de la force est-il encadré ? Comment les usages abusifs ou illégitimes de cette violence sont-ils poursuivis ?

JOURNALISTES : GARDES-FOUS OU GARDE-À-VOUS ? -De 11H30 à 13H00

Avec Ariane Lavrilleux, David Leloup, Jean-Paul Marthoz et Philippe Hensmans
Victor Hugo a écrit : « La presse, c’est la parole à l’état de foudre ; c’est l’électricité sociale. Il faut que la foudre soit libre, c’est-à-dire qu’il faut que la presse soit libre. » Pourtant, la presse semble de plus en plus prise en tenaille entre une population complotiste qui la pense bras armé du système, d’une part, et des autorités qui lui reprochent son indépendance et son esprit critique. La mise au pas de la presse indépendante semble s’être accélérée dans certains pays au cours des cinq à dix dernières années. Quel bilan peut-on dresser de l’état du quatrième pouvoir ?

À PROPOS DE LA DÉSOBÉISSANCE CIVILE* - De 11H30 à 13H00

Avec Robin Bronlet, Louis Droussin, Bo Vanhoorickx (à confirmer)
D’Antigone à aujourd’hui se pose la question de la désobéissance civile. Quelles sont les conditions de sa légitimité ? Comment l’exercer ? Comment la penser dans nos sociétés démocratiques contemporaines ?

De 13H00 à 14H00 - Lunch

MENACES TECHNOLOGIQUES SUR NOS LIBERTÉS FONDAMENTALES*  ? -De 14H00 à 15H30

Avec Katia Roux, chargée de plaidoyer Technologies et droits humains à Amnesty France, Emmanuelle Hardy, Conseillère juridique à la Ligue des droits humains, Myriam Leroy, journaliste, réalisatrice et auteure et Serge Lipszyck, président du Comité R.
En collaboration avec La Ligue des droits humains.

Manifester, c’est faire connaître une idée, une opinion, la rendre publique. Cela peut se faire collectivement en battant le pavé des rues, mais aussi à titre personnel, notamment sur les réseaux sociaux. Dans les deux cas, les technologies qui sous-tendent, accompagnent ou contrôlent ces manifestations ne sont pas neutres et peuvent attenter à nos droits fondamentaux. Avec quelle intention ? Comment ? Comment réagir ?

QUELLES RÉACTIONS DES AUTORITÉS FACE AUX MANIFESTATIONS LIÉES À GAZA ? -De 14H00 à 15H30

Avec Julia Duchrow, directrice d’Amnesty International Allemagne, Alice Garcia, responsable plaidoyer du Centre européen de soutien juridique et autre intervenant·e à confirmer
Les yeux de la communauté internationale tout entière se sont tournés vers Gaza depuis bientôt un an. Ce qui s’est passé là n’a laissé personne indifférent·e. Les réactions ont fusé, notamment en rue. Certains pays ont restreint le droit de manifester publiquement certaines opinions. Cela avait-il trait au contenu de ces messages ou aux risques de débordement ? Quel regard jeter sur la gestion, par les autorités, des manifestations liées à ce conflit très clivant ?

De 15H30 à 15H45 - Pause

RENCONTRE AVEC STANIS BUJAKERA* -De 15H45 à 16H45

Stanis Bujakera est un journaliste congolais. La publication d’articles critiques lui a valu un passage en prison et la mobilisation internationale une juste libération. Comment a-t-il vécu cette situation ? Son métier est-il devenu une profession sous tension ?

RENCONTRE AVEC ALI RAHMANI, FILS DE NARGES MOHAMMADI, PRIX NOBEL DE LA PAIX 2023* -De 16H45 à 17H30

Narges Mohammadi est impressionnante. Incarcérée en Iran pour s’être opposée pacifiquement à la peine de mort, elle a aussi embrassé la cause des droits de femmes. Relâchée puis arrêtée à nouveau, elle a lancé des émeutes en prison pour marquer la solidarité des prisonnières avec les mouvements insurrectionnels qui se déroulaient dans les rues suite au décès de Masha Amini. Ali et Kiana ont représenté leur mère à Oslo pour la réception de son Prix Nobel de la Paix. Comment vit-on à l’ombre d’une mère d’une telle puissance ? Comment vit-on son impuissance alors que sa mère est à l’ombre ?

17H00 - DRINK

Les intervenant·es de l’Université d’été d’Amnesty international 2024

Aux commandes de la journée, des voix qui comptent, pour la plupart indépendantes d’Amnesty International : expert·es, professeur·es, témoins, journalistes, représentant·es d’associations ou d’institutions, personnalités inspirantes avec qui nous voulons penser notre avenir. Amnesty International les remercie vivement pour leur participation à la journée.

MATHIEU BEYS

Juriste et licencié en histoire (ULB), Mathieu Beys a été avocat au Progress Lawyers Network avant de conseiller travailleurs sociaux et étrangers en séjour précaire dans une ONG. Il est aussi membre de l’Observatoire des violences policières de la Ligue des droits humains.

ROBIN BRONLET

Robin Bronlet a étudié le droit et les sciences politiques à l’Université Libre de Bruxelles. Il fait partie de Progress Lawyers Network Bruxelles depuis 2017. Il a défendu entre autres des victimes de violences policières, des personnes détenues en centre fermé, et des activistes faisant l’objet de poursuites pour des actions de désobéissance civile. Il a réalisé plusieurs missions en Turquie pour assister en tant qu’observateur à des procès mettant en cause des avocats. Il a participé à la défense d’une personne qui avait été expulsée illégalement vers le Soudan, obtenant une condamnation de l’État belge par la Cour européenne des droits de l’homme dans l’affaire M.A. contre Belgique

STANIS BUJAKERA

Éminent journaliste travaillant pour Reuters, Jeune Afrique et le média en ligne congolais Actualité.CD, Stanis Bujakera a été arrêté le 8 septembre 2023 et inculpé quelques jours plus tard de « propagation de rumeurs » et « diffusion de fausses informations » après la publication par Jeune Afrique d’un article contenant des allégations sur l’implication des services de renseignement congolais dans le meurtre du politicien d’opposition Chérubin Okende en juillet 2023 Il a été libéré après 6 mois de prison. suite à une tentative cynique de sauver la face de la part des autorités congolaises face à l’évidence de son innocence et à la pression qu’elles ont subie.

SELENA CARBONERO

Secrétaire fédérale de la FGTB depuis le 2 avril 2021.

LOUIS DROUSSIN

Activiste de Code rouge, mouvement de désobéissance civile qui lutte pour la justice climatique.

JULIA DUCHROW

Directrice d’Amnesty International Allemagne.

ALICE GARCIA

Responsable du plaidoyer et de la communication du Centre européen de soutien juridique (ELSC), organisation indépendante qui défend et renforce le mouvement de solidarité avec la Palestine en Europe par des moyens juridiques.

EMMANUELLE HARDY

Conseillère juridique à la Ligue des droits humains.

MARIE JADOUL

Titulaire d’un master en droit (2009), Marie Jadoul est actuellement doctorante au Centre de recherche interdisciplinaire sur la déviance et la pénalité à l’UCL. Elle a débuté une recherche doctorale qui a pour vocation de croiser les notions de désobéissance civile dans le contexte de l’urgence écologique, de liberté d’expression et d’état de nécessité en droit pénal. Auparavant, elle a exercé la fonction de conseillère adjointe – directrice adjointe de l’aide et de la protection de la Jeunesse à la FWB, elle a été avocate durant 8 ans en droit pénal et pénitentiaire, droit de la jeunesse et droit familial. Elle a été membre de la Commission de surveillance de la prison d’Ittre entre 2014-2018 et a été assistante d’enseignement en droit pénal à l’UCLouvain en 2017-2019.

BEN KAMUNTU

Ben Kamuntu est un slameur membre du Goma Slam Session, un collectif d’artistes en plein essor dans l’est de la République démocratique du Congo. Il est également activiste au sein du mouvement citoyen Lucha.

ARIANE LAVRILLEUX

Journaliste française d’investigation (Disclose, Médiapart), Ariane Lavrilleux a dévoilé, en 2021, les ressorts de l’opération Sirli et les compromissions de la France avec la dictature égyptienne. En 2023, elle a été placée en garde à vue et son domicile perquisitionné.

ALINE LEFÈVRE

Commissaire divisionnaire de la police de Bruxelles.

DAVID LELOUP

Journaliste indépendant, David Leloup est l’un des fondateurs de Médor. Il s’intéresse notamment à l’industrie de l’évasion fiscale et à la gouvernance des entreprises publiques. Il est aussi réalisateur de documentaires dont "A Leak in Paradise" (2016) et "Saint-Nicolas est socialiste"

MYRIAM LEROY

Journaliste, chroniqueuse, réalisatrice du documentaire #SalePute dénonçant les violences à l’encontre des femmes sur internet, auteure de plusieurs romans, dont Les Yeux rouges, inspiré de son expérience de journaliste harcelée sur les réseaux sociaux.

CHRISTINE MAHY

Directrice du Réseau wallon de lutte contre la pauvreté (RWLP)

JEAN-PAUL MARTHOZ

Journaliste, chroniqueur au journal Le Soir, correspondant en Europe du Committee to Protect Journalists (New York), professeur de journalisme international à l’Université de Louvain, Jean-Paul Marthoz est également l’auteur de nombreux ouvrages sur le journalisme et les relations internationales.

LAETITIA NSIONA

Chargée de plaidoyer à la section flamande d’Amnesty International.

PIERRE-ARNAUD PERROUTY

Directeur de la Ligue des droits humains.

ALI RAHMANI

Fils de la défenseure iranienne et Prix Nobel de la Paix, Narges Mohammadi, toujours emprisonnée.

KATIA ROUX

Responsable du plaidoyer Technologies et droits humains pour Amnesty International France

BO VAN HOORICKX

Activiste belge d’Extinction Rebellion (XR), mouvement international utilisant l’action directe non-violente pour contraindre les gouvernements à agir face à l’urgence climatique et écologique. Bo est l’une des protagonistes du film Planet B diffusé en première partie de journée.

EN PRATIQUE

Toutes les informations pratiques seront rappelées par email, quelques jours avant l’événement, à toutes les personnes inscrites.

DATE ET HEURES

Rendez-vous le samedi 14 septembre.
Les portes s’ouvrent à 9 h 15.
Les premières sessions débutent à 9 h 45. La fin est prévue à 17 h 00.

INSCRIPTION

L’inscription est indispensable pour permettre à l’organisation de vous transmettre les informations pratiques et de dernière minute, de prévoir les auditoires et salles adaptés, et d’assurer nourriture et boissons en suffisance.
On peut s’inscrire pour une à cinq sessions de l’Université d’été ainsi qu’au repas. Vous voulez en faire profiter vos enfants également ? Inscrivez-les à la Kids University s’ils ont de 4 à 12 ans.

GRATUITÉ

Pour favoriser et permettre la participation de tou·tes, l’accès à toutes les sessions est gratuit.

À BOIRE ET À MANGER

Café, thé, boissons froides sont à votre disposition gratuitement toute la journée.
L’inscription au repas est payante : 10€ (5€ < 12 ans). donnent accès au buffet de sandwiches variés et de desserts. Le paiement se fait sur place, en cash ou via bancontact. En cas d’absence non signalée avant le 8 septembre, nous nous permettrons de vous faire parvenir un virement pour le montant du/des repas réservés pour vous.
Le buffet fera la part belle aux sandwiches végétariens. Des sandwiches vegan ou sans gluten peuvent être réservés à l’inscription. L’inscription au repas sera clôturée le 8 septembre à minuit.
Chacun·e peut également choisir d’apporter sa nourriture, ou encore de s’en procurer via les commerces, snacks et restaurants à proximité.

MINIMUM DE DÉCHETS

Afin de réduire au maximum la production de déchets, prévoyez une gourde pour vous servir de boissons fraîches. Si possible, apportez également une tasse thermo pour les boissons chaudes. À défaut, des gobelets compostables sont prévus.

POUR LES ENFANTS

Un programme spécifique leur est réservé pour toute la journée. Il donne une bonne place à l’éducation aux droits humains et convient aux 4 à 12 ans.
Vous pouvez laisser en toute confiance vos enfants à l’équipe d’animation entre 9 h 30 et 12 h 45 et entre 14 h 00 et 17 h 30. Récupérez-les pendant le temps de midi pour partager le repas avec eux.
*FIL ADO
Les sessions marquées d’un astérisque pourraient intéresser vos ados !

ACCÈS

Adresse : Auditoires Socrate sur le campus de l’UCL (cliquez ici pour ouvrir la carte)
Place Cardinal Mercier 10-12
1348 Louvain-la-Neuve

En train

Le trajet entre Ottignies et Louvain-la-Neuve dure 7 minutes. Deux trains par heure.
Aller :… h21 et… h54
Retour :… h30 et… h58
Les auditoires Socrate se trouvent à 5 minutes à pied de la gare de LLN.
Suivez le fléchage Amnesty.

À vélo

Il existe des parkings à vélo (non gardés) sur la Place Cardinal Mercier. Usez d’un bon cadenas.

En voiture

Depuis la E411, sortie 8a. Au rond-point, prendre tout droit direction centre.
Depuis la N25, sortie Louvain-la-Neuve N238. Suivre Louvain-la-Neuve centre.
Se garer dans le parking Grand-Place (15 € pour une journée entière, 2,3 €/heure - tarif dégressif).
À partir de la Grand’Place, prendre la rue Cardinal Mercier jusqu’à la place Cardinal Mercier (à 100m). Vous y êtes.
Des solutions de parking gratuit existent - Plan des parkings à télécharger

INFOS : acaudron@amnesty.be - 02/543 79 88

POUR LES PERSONNES À MOBILITÉ RÉDUITE

Tous les espaces sont accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Avez-vous un besoin particulier ? Contactez-nous et nous vous aiderons volontiers : Antoine Caudron - acaudronATamnestyPOINTbe

AVOCATS.BE

Une attestation de présence sera délivrée à la fin des conférences de la matinée et de la première conférence de l’après-midi aux personnes qui en feront la demande sur place. L’Université d’été d’Amnesty est agréée par l’Ordre des barreaux francophones et germanophone de Belgique à concurrence de 4,5 points.

Ajouter à votre agenda DD/MM/YYYY 14/09/2024 09:15 14/09/2024 17:30 Europe/Brussels Université d'été 2024 Le grand rassemblement annuel d'Amnesty International autour des droits humains se tiendra le samedi 14 septembre dans les auditoires Socrate, place Cardinal Mercier, 10 à Louvain-la-Neuve.

L’avortement est un droit. Parlementaires, changez la loi !

L’avortement est un droit humain et un soin de santé essentiel pour toute personne pouvant être enceinte. Ceci sonne comme une évidence ? Et bien, ce n’est pourtant pas encore une réalité en (…)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit