UNIVERSITÉ D’ÉTÉ D’AMNESTY 2021 RDV à Namur, le 18 septembre

université été 2020

Une journée de rencontres, de tribunes et de conférences pour questionner le système pénal.
Comment le crime est-il pensé, comment y réagit-on socialement et institutionnellement ? Comment justifie-t-on la punition, quel est son sens ? Comment fonctionnent les prisons en Belgique, et ailleurs en Europe ? Quel effet la Cour pénale internationale a-t-elle sur les crimes contre l’humanité ? Une société sans prison, sans peine, est-ce possible ? Prend-on la mesure des effets d’une condamnation sur les proches des personnes incarcérées ?

L’Université d’été vous donnera les réponses à ces questions, et à bien d’autres encore , avec Serge Brammertz, Gwenola Ricordeau, Dan Kaminski, Mylène Jaccoud, Damien Vandermeersch, Damien Scalia et nos nombreux·ses invité·e·s.

La journée est ouverte à tou·te·s et se déroulera à Namur. Quatre conférences seront également accessibles en streaming live.

INSCRIPTION INDISPENSABLE !
Une contribution unique, quel que soit votre mode de participation (physique ou numérique), vous donnera accès à toute la journée (10€ / 5€ sous conditions).
Le respect des mesures sanitaires qui seront alors en vigueur fera l’objet d’une attention toute particulière.

Rendez-vous le 18 septembre à Namur pour l’Université d’été d’Amnesty. Une journée de rencontres et conférences qui questionnent la justice pénale. Bienvenue à tou·te·s.

PROGRAMME
PDF - 716.2 ko

15/09 à 20 h 00 : LA JUSTICE POUR LES NUL·LE·S
18/09 de 9 h 30 à 11 h 00 : POURQUOI ET COMMENT FAUT-IL RÉFORMER LE DROITS PÉNAL ? *
18/09 de 9 h 30 à 11 h 00 : MANAGÉRIALISATION ET DIGITALISATION : QUELS ENJEUX POUR LA JUSTICE ?
18/09 de 11 h 15 à 12 h 45 : COMMENT NOTRE SOCIÉTÉ PENSE ET PUNIT LE CRIME ? *
18/09 de 11 h 15 à 12 h 45 : PRISONS EN BELGIQUE : LES PROMESSES DÉÇUES DE LA LOI PÉNITENTIAIRE
18/09 de 11 h 15 à 12 h 45 : LES EFFETS DE LA PEINE SUR LES PROCHES DES PERSONNES INCARCÉRÉES
18/09 de 14 h 00 à 15 h 30 : LE CHAMP FOISONNANT DES ALTERNATIVES
18/09 de 14 h 00 à 15 h 30 : LA JUSTICE PÉNALE INTERNATIONALE *
18/09 de 15 h 45 à 17 h 15 : PENSER L’ABOLITIONNISME PÉNAL *
18/09 de 15 h 45 à 17 h 15 : COMMENT SORT-ON DE LA DÉLINQUANCE ?

MERCREDI 15 SEPTEMBRE À 20 H 00, PAR VISIOCONFÉRENCE


LA JUSTICE POUR LES NUL·LE·S

Pas simple, quand on n’est pas juriste, de s’y retrouver dans le vocabulaire et l’organisation de la justice. Vous pensez qu’un greffier est un chirurgien spécialisé ? Qu’un·e juge d’instruction évalue les connaissances scolaires ? Qu’il est vain de chercher un non-lieu ? Alors cette formation est faite pour vous, d’autant que trois jours après... vous participerez à l’Université d’été d’Amnesty !
L’inscription à cette formation sera proposée librement à tou·te·s, après inscription à l’Université d’été.
Avec la coordination juridique d’Amnesty International

SAMEDI 18 SEPTEMBRE À NAMUR

* Les conférences dont le titre est suivi d’un astérisque seront également diffusées en LIVE via Internet (inscription indispensable)

De 09 h 30 À 11 h 00, au choix

POURQUOI ET COMMENT FAUT-IL RÉFORMER LE DROIT PÉNAL ? *

Véritable paquebot qui régit les crimes et délits, né en 1867 et hérité de Napoléon, le code pénal n’a fait l’objet, jusqu’à nos jours, que de quelques rustines déposées les unes sur les autres. Damien Vandermeersch a été membre de la Commission de réforme du code pénal, dont il a démissionné en 2018. Il fera ici une lecture critique, sur les aspects liés à la peine, du projet actuel de réforme qui est à l’examen au sein du Gouvernement et du Parlement.
Avec Damien Vandermeersch


MANAGÉRIALISATION ET DIGITALISATION : QUELS ENJEUX POUR LA JUSTICE ?

Depuis une vingtaine d’années, les stratégies politiques de modernisation de la Justice belge ont essentiellement visé à introduire des outils managériaux, informatiques et digitaux au sein des juridictions. Quels sont les grands enjeux de ces processus ? Que signifient-ils pour les acteurs de la justice ? Et comment influencent-ils l’appréhension de la justice par la population ?
Avec Alexia Jonckheere et Christophe Dubois

De 11 h 15 à 12 h 45, au choix


COMMENT NOTRE SOCIÉTÉ PENSE ET PUNIT LE CRIME *

La manière de punir le crime, ici et maintenant, est le fruit de présupposés et de la construction d’une manière de le penser. Qu’est-ce que cela dit de notre société et de nos institutions ? Quelles sont les fonctions et le sens de la peine ? Et que nous apprennent les « représentations » de leur travail par les juges, par le personnel pénitentiaire, ou encore celles des délinquants par les médias, ou de la population sur la délinquance et sur la justice pénale ?
Avec Dan Kaminski et Kevin Ladd


PRISONS EN BELGIQUE : LES PROMESSES DÉÇUES DE LA LOI PÉNITENTIAIRE

En janvier 2005 était adoptée la loi pénitentiaire (ou « loi Dupont »). Des principes essentiels sont rappelés dans la loi comme, par exemple, le fait que la sanction consiste uniquement en la privation de liberté du condamné et que celui-ci conserve sa dignité humaine. Des articles relatifs aux contacts avec l’extérieur, à l’hygiène, la nourriture, au régime disciplinaire, etc., sont progressivement entrés en vigueur. Mais en réalité, quelle est son effectivité ? Dans quelle mesure les droits des détenu·e·s sont-ils respectés ?
Avec Valérie Lebrun et Léa Teper


LES EFFETS DE LA PEINE SUR LES PROCHES DES PERSONNES INCARCÉRÉES

Quelles sont les conséquences de la prison sur l’entourage des condamné·e·s ? Sont-elles prises en compte à un moment ou l’autre du processus qui mène au verdict ? Comment les droits de l’enfant sont-ils considérés en matière pénale ? Et si l’on touchait, ici, à l’impensé le plus radical de notre système pénal ?
Avec Heleen Lauwereys et Maryse Boulanger

De 14 h 00 à 15 h 30, au choix


LE CHAMP FOISONNANT DES ALTERNATIVES
Quelles sont les mesures et peines alternatives à la prison ? Pourquoi existent-elles ? Quels sont les avantages, quels sont les risques ? S’agit-il de punir moins ou sont-elles les instruments d’une extension du filet pénal ? Et que penser des modèles alternatifs que sont la médiation pénale et la justice réparatrice ?
Avec Mylène Jaccoud et Pierre Reynaert


LA JUSTICE PÉNALE INTERNATIONALE *

Pour mieux appréhender la justice pénale internationale, son fonctionnement, son impact, Damien Scalia a mené de nombreux entretiens avec l’un de ses principaux acteurs : les accusés, acquittés et condamnés. Qu’ont-ils à nous apprendre sur cette justice par laquelle ils ont été jugés ? Serge Brammertz fut Procureur du Tribunal pénal
international pour l’ex-Yougoslavie. Il est, depuis 2016, Procureur du Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux. Quels progrès ont été réalisés en justice pénale internationale depuis la mise en place de la Cour pénale internationale. Quels sont ses réussites et ses échecs ? Dans quelle mesure cela a-t-il eu un effet sur les crimes contre l’humanité ?
Avec Serge Brammertz et Damien Scalia

De 15 h 45 à 17 h 15, au choix


PENSER L’ABOLITIONNISME PÉNAL *

« Comprendre comment s’est tissée notre dépendance au système pénal est un travail long et minutieux. Il faut détricoter de ce côté-là pour pouvoir, de l’autre, tisser ensemble féminisme et abolitionnisme pénal. Parce que féministe tant qu’il le faudra et abolitionniste tant qu’il y aura des prisons. » (Gwenola Ricordeau)
Avec Gwenola Ricordeau


COMMENT SORT-ON DE LA DÉLINQUANCE ?

Les processus de désistance attirent depuis peu l’attention de chercheurs et praticiens sur une question renversée : il ne s’agit plus de se demander quelles sont les causes de la récidive, mais comment se déroulent les processus de désengagement délinquant. Nous tenterons de comprendre les multiples configurations des sorties de délinquance, bien au-delà des seules interventions pénales.
Avec Xavier de Larminat

* Les conférences dont le titre est suivi d’un astérisque seront également diffusées en LIVE via Internet

Une contribution de 10€ (5€ pour les personnes sans emploi, étudiant·e·s ou retraité·e·s) est demandée à chaque participant·e lors de l’inscription, quel que soit le mode de participation - en présentiel ou en LIVE numérique - et le nombre de conférences suivies.

PRÉSENTATION DES INTERVENANT·E·S

PDF - 67.6 ko
Les intervenant·e·s de l’Université d’été

Y ACCÉDER
Adresse des auditoires Pedro Arrupe : Rue de Bruxelles (entrée face au n°94), 5000 Namur
Nous conseillons vivement de venir en train : les auditoires Pedro Arrupe sont à 400 m de la gare de Namur.
En voiture : le parking Henri Lemaître, rue Henri Lemaître, est réservé aux participant·e·s de l’Université d’été. Il se trouve à 600 m à pieds.

S’Y RESTAURER
Toutes la journée, café, thé, boissons seront à votre disposition.
Des solutions horeca existent à proximité. Depuis le 14 septembre, il n’est plus possible de réserver un repas.

AVOCATS.BE

L’Université d’été est agréée par l’Ordre des barreaux francophone et germanophone de Belgique à concurrence d’1.5 points/séance. Une attestation de présence sera délivrée aux personnes qui en feront la demande sur place, à la fin de chaque séance.

Les sessions de l’édition 2020 sont disponibles en replay sur nos Lives Youtube. Bonne séance !
Ajouter à votre agenda DD/MM/YYYY 18/09/2021 09:30 18/09/2021 17:30 Europe/Brussels UNIVERSITÉ D'ÉTÉ D'AMNESTY 2021 Rendez-vous le 18 septembre à Namur pour l'Université d'été d'Amnesty. Une journée de rencontres et conférences qui questionnent la justice pénale. Bienvenue à (...)

Maisons de repos : garantir les droits humains des résidents

Pétition demandant que priorité soit donnée aux efforts visant à respecter, protéger et rendre effectifs les droits humains des résident·e·s

2021 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit