Bilan des 100 premiers jours de Donald Trump

« Ces 100 premiers jours illustrent la dangerosité du programme de Donald Trump, mais sont aussi une feuille de route pour le contrer et protéger les droits fondamentaux aux États-Unis et dans le monde. »

Alors que s’achèvent les 100 premiers jours de la présidence de Donald Trump, Amnesty International a compilé la liste de 100 dispositions par lesquelles son administration a tenté de saper les droits humains aux États-Unis et dans le monde – parfois avec succès, parfois en se heurtant à un mouvement de résistance puissant et en pleine expansion.

« Ces 100 premiers jours illustrent la dangerosité du programme de Donald Trump, mais sont aussi une feuille de route pour le contrer et protéger les droits fondamentaux aux États-Unis et dans le monde, a déclaré Margaret Huang, directrice d’Amnesty International États-Unis. Lorsque nous nous sommes assis autour de la table pour rendre compte des 100 premiers jours, cela n’a pas pris longtemps pour identifier 100 exemples illustrant les menaces portées aux droits humains des citoyens. Ce qui est incroyable, ce ne sont pas seulement toutes les tentatives de l’administration Trump visant à restreindre la liberté, la justice et l’égalité, mais aussi toutes les réponses apportées par la population, qui a refusé de laisser faire. »

Parmi les menaces pesant sur les droits humains durant les 100 premiers jours, Amnesty International a recensé :
• Des pratiques abusives à la frontière entre le Mexique et les États-Unis, qui reviennent à traiter les gens comme des criminels lorsqu’ils arrivent aux États-Unis pour solliciter l’asile, fuyant des violences terribles.
• Des restrictions sévères concernant l’accès des femmes à la santé en matière de procréation aux États-Unis et dans le monde.
• La suppression des protections pour les travailleurs LGBT et les étudiants transgenres.
• L’autorisation de faire passer l’oléoduc Dakota Access sous le fleuve Missouri, au nord de Standing Rock, ce qui menace la source alimentant les Sioux et d’autres tribus de Standing Rock.

Sur la liste figurent également des tentatives visant à promulguer des politiques bafouant les droits fondamentaux qui ont été bloquées en partie grâce à une opposition militante et politique massive, notamment :
• Les multiples tentatives visant à interdire à de nombreux citoyens de pays à majorité musulmane l’entrée sur le sol américain et à stopper l’accueil des réfugiés.
• La volonté de renouer avec la torture systématique et de nouvelles détentions à Guantanamo Bay, en vertu d’un projet de décret.
• La volonté de supprimer la couverture santé de millions d’Américains.

« Qu’il s’agisse de fermer nos frontières, de tourner le dos aux réfugiés, d’interdire l’entrée des musulmans aux États-Unis ou d’enhardir ceux qui bafouent les droits humains à travers le monde, le président Donald Trump semble résolu à attiser les conflits au-delà des frontières américaines, tout en fermant la porte à ceux qui fuient les violences, a déclaré Margaret Huang. L’expérience nous a appris qu’en s’unissant pour se défendre, on peut faire changer les choses. Les menaces que l’administration Trump fait peser sur les droits humains demeurent – tout comme les solutions pour leur faire barrage. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.