Turquie : 300 jours de trop en prison pour Taner Kılıç

Afin de marquer les 300 jours de détention du président d’Amnesty Turquie, Taner Kılıç, des actions ont été organisées dans quelque 40 pays à travers le monde pour réclamer sa libération. En Belgique, des militants d’Amnesty International ont mené une action graffiti et ont tracé sur un mur factice devant l’ambassade de Turquie, à Bruxelles, 300 traits représentant les jours passés en prison par Taner.

« Trois cents jours après son placement en détention sur la base de fausses accusations, des gens dans le monde entier se rassemblent pour demander qu’il soit mis fin à ce déni de justice et que Taner Kılıç soit remis en liberté », a déclaré Gauri van Gulik, directrice du programme Europe d’Amnesty International.

« L’accusation n’a présenté aucun élément de preuve permettant de justifier les accusations absurdes portées contre Taner. Aussi incroyable que cela puisse sembler, il n’est qu’un exemple parmi tant d’autres de personnes se trouvant dans une pareille situation, et il représente un puissant symbole du démantèlement délibéré de la société civile opéré au cours de la répression. »

En amont de cette journée internationale d’action, Taner Kılıç a voulu remercier toutes les personnes qui ont exprimé leur solidarité.

Dans une lettre envoyée de la prison de Şakran à Izmir, où il est détenu depuis le 9 juin dans l’attente du résultat de son procès, Taner Kılıç écrit :

« Les photos des événements organisés sous un soleil de plomb, sous la pluie ou par un froid glacial m’ont remonté le moral et rappelé l’importance de la solidarité internationale dans la lutte pour la défense des droits humains.  »

Dans cette lettre rendue publique le 5 avril, le président d’Amnesty Turquie dit encore :

« En prison, il est facile de se sentir oublié, même de la part de ceux qui vous sont les plus chers et les plus proches. Mais dans mon cas, au lieu de sombrer dans l’oubli, ma situation a été portée à la connaissance du public en Turquie et bien au-delà [...] Je veux remercier toutes les personnes qui ont exprimé leur solidarité avec moi : tous les militants et sympathisants dans le monde entier. Vous resterez toujours dans mes pensées et dans mes prières. »

Complément d’information

Taner, qui est devenu président honoraire d’Amnesty Turquie le mois dernier à l’expiration de son mandat, a été accusé d’« appartenance à une organisation terroriste ». La principale accusation portée à son encontre repose sur le fait qu’il aurait téléchargé ByLock, application de messagerie mobile cryptée qui, selon les autorités turques, était utilisée par les membres du mouvement Gülen à l’origine, toujours selon elles, de la tentative de coup d’État de 2016.

Trois cents jours après son placement en détention, l’État n’a fourni aucun élément crédible permettant de justifier cette accusation. En fait, quatre experts indépendants ont séparément indiqué dans leur rapport n’avoir trouvé aucune trace de ByLock dans son téléphone.

La prochaine audience a été fixée au 21 juin. S’il est déclaré coupable des charges retenues contre lui, il risque d’être condamné à une peine allant jusqu’à 15 ans d’emprisonnement.

Figurent au nombre des événements organisés :

Belgique – Action graffiti devant l’ambassade ; Chili - Manifestation devant l’ambassade de Turquie avec des banderoles, des t-shirts et des chandelles, et remise d’une pétition à l’ambassadeur ; Allemagne – Organisation d’événements par des groupes dans tout le pays ; Irlande – Organisation d’événements par des étudiants des universités dans tout le pays ; Hong Kong – Événement à Victoria Harbour ; Mali – Événement avec des photos le jour même ; Pays-Bas – D’anciens président-e-s dessineront un décompte devant l’ambassade ; Paraguay – Trois actions avec des photos ; Portugal - Événement organisé dans la rue ; Suède – 15 groupes de militants organisent des événements à travers le pays ; Suisse – Lâcher de ballons à Berne ; Venezuela – Manifestation devant l’ambassade ; Slovaquie - Manifestation devant l’ambassade de Turquie à Bratislava.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition