En cette veille de la journée mondiale contre la pauvreté, Amnesty dit "Pas de pitié pour les pauvres, des droits"

Communiqué de presse

Bruxelles le 14 octobre 2010

À l’occasion de la journée mondiale contre la pauvreté, le 17 octobre, Amnesty International s’associe aux organisations de terrain qui apportent des aides d’urgence aux situation de pauvreté et avec elles rappellent que les vraies réponses sont structurelles.

"Les personnes vivant dans la pauvreté n’ont pas besoin de pitié ou de promesse, a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International. Elles ont besoin que leurs droits soient respectés. C’est la seule manière pour en finir avec les injustices, conséquences de violations des droits humains par les gouvernements et les entreprises"

Afin de sensibiliser la population, les membres et sympathisants d’Amnesty distribueront des dazibao dans les principales gares belges ainsi que dans quelques stations de métro de la capitale.