Réaction aux allégations de violences à l’encontre d’une employée de maison indonésienne

Index AI : PRE 01/380/2010

ÉFAI

17 novembre 2010

En réaction aux informations selon lesquelles une employée de maison indonésienne a été hospitalisée après avoir été torturée par son employeur à Médine, Amnesty International appelle l’Arabie saoudite et les autres pays du Golfe à mieux protéger les travailleurs étrangers sur leur territoire.

« Le calvaire auquel cette femme aurait été soumise est loin de constituer un épisode isolé et n’est malheureusement que le dernier d’une longue série de cas mis au jour d’employées de maison violentées et exploitées par leurs employeurs dans les pays du Golfe », a déclaré Malcolm Smart, directeur du programme Moyen-Orient et Afrique du Nord d’Amnesty International.

« Les femmes qui se rendent en Arabie saoudite ou dans un autre pays du Golfe pour y travailler comme employées de maison ont de fortes chances d’être exploitées et violentées. Elles sont victimes de discrimination du fait que ce sont des femmes, qu’elles ont le statut d’étrangères en provenance de pays pauvres ou en voie de développement et que, en tant que migrantes, elles se voient accorder très peu de droits par les gouvernements hôtes. »

« Le problème trouve ses racines dans le fait que les gouvernements des pays du Golfe ne garantissent pas les droits des migrantes employées comme domestiques sur leur territoire. Ce sont les travailleurs en provenance de pays comme l’Inde, l’Indonésie, le Pakistan et le Sri Lanka qui font vivre en grande partie l’économie des pays du Golfe, il est grand temps qu’ils y trouvent leur compte eux aussi. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.