10 novembre 2010 – 15e anniversaire de l’exécution de Ken Saro-Wiwa et de dirigeants ogonis

ANNONCE À L’ATTENTION DES MÉDIAS

1er novembre 2010

ÉFAI

Index AI : AFR 44/026/2010

 L’expert d’Amnesty International pour les questions liées à l’industrie pétrolière dans le delta du Niger est disponible pour des interviews

L’écrivain et militant des droits humains Ken Saro-Wiwa a été exécuté en même temps que huit membres du peuple ogoni par l’État nigérian en 1995. Ils avaient été condamnés à mort à l’issue de poursuites motivées par des considérations politiques et d’un procès inéquitable.

Ces exécutions ont alors attiré l’attention à l’échelle mondiale sur les effets dévastateurs de la production de pétrole dans le delta du Niger, notamment sur les atteintes à l’environnement et leurs graves répercussions sur la santé et les moyens d’existence des Ogonis.

Quinze années se sont depuis écoulées mais les atteintes à l’environnement et aux droits humains contre lesquelles luttait Ken Saro Wiwa se poursuivent toujours. Amnesty International continue de faire campagne pour la justice dans le delta du Niger.

En 2009, Amnesty International a publié un important rapport intitulé Pétrole, pollution et pauvreté dans le delta du Niger. Ce rapport met en lumière le fait que des entreprises tirent profit du cadre règlementaire insuffisant qui caractérise de nombreux pays pauvres, et que ce sont souvent les personnes les plus pauvres qui sont les premières victimes de l’exploitation à laquelle se livrent ces entreprises.

Le principal chercheur et analyste d’Amnesty International pour les questions liées à l’industrie pétrolière dans le delta du Niger sera disponible pour des interviews et pour le travail avec les médias du 1er novembre jusqu’au 10 novembre.

Informations complémentaires

Ken Saro-Wiwa a joué un rôle de premier plan pour le peuple ogoni, qui compte environ un demi-million de personnes dans l’État de Rivers, en étant aux avant-postes de la campagne demandant aux compagnies pétrolières et au gouvernement de dépolluer l’environnent et de verser une indemnité suffisante ainsi qu’une redevance aux régions pétrolifères.

La compagnie pétrolière qui opérait dans l’Ogoniland était la Shell Petroleum Development Company. En 1993 Shell s’est retirée de l’Ogoniland en raison des mouvements de protestation dans la région. L’entreprise n’a jamais pu y reprendre ses activités.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées