Communiqué de presse

2012, une année mitigée pour les droits humains—Retour sur les événements les plus marquants

Vous n’avez pas encore votre bougie ? Achetez-en une sur nos nombreux stand ou faites un tour sur notre boutique !

Les événements de l’année qui vient de s’écouler devraient inciter les dirigeants, les entreprises et tous les habitants de la planète à se joindre à la lutte en faveur des droits humains, a déclaré Amnesty International au moment de rendre public, pour marquer la Journée internationale des droits humains, un document qui récapitule les dates clés de 2012 dans ce domaine.

Intitulé Une année de droits humains : chronologie 2012 , ce document revient notamment sur la crise au Moyen-Orient ; l’arrestation et l’emprisonnement des membres du groupe russe Pussy Riot ; les exécutions aux États-Unis, au Japon et ailleurs ; les expulsions forcées aux quatre coins de la planète …

« Des millions de personnes de par le monde ont réussi à faire changer les choses malgré les obstacles qui se présentaient à elles », a déclaré Salil Shetty, secrétaire général d’Amnesty International.

« Leur attitude contraste considérablement avec celle des gouvernements qui, trop souvent, n’ont rien fait face aux violations commises en Syrie ou en République démocratique du Congo, par exemple. »

« Des crimes tels que la torture, les disparitions et les violences contre les femmes continuent d’être monnaie courante dans certains endroits du monde, tandis qu’ailleurs des progrès voient le jour. »

« En 2013, il nous faut agir et nous engager plus encore pour que tous les êtres humains jouissent de leur dignité et de leur liberté. »

Le document Une année de droits humains : chronologie 2012 se trouve en pièce jointe.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

M. Borsus, dites non aux ventes d’armes à l’Arabie saoudite

Les armes vendues par la Région wallonne à des pays violant sans le moindre scrupule les droits humains font couler du sang innocent. Cela doit cesser. Signez notre pétition