3 700 lettres pour notre marathon des lettres

À l’occasion de la Journée internationale des droits humains, quelque trente-six villes, communes et universités de Bruxelles et de Wallonie se sont mobilisées pour les droits humains, autour du “Marathon des lettres”. L’opération a recueilli plus de 3700 lettres et dessins d’enfants en soutien d’individus en danger lors de séances d’écriture ouvertes à tous. Les villes, communes et universités qui ont pris des engagements concrets pour promouvoir les droits humains ont reçu le label “Ville lumières”.

Le “Marathon des lettres” est une campagne mondiale qui a recueilli plus de 3 700 000 lettres, messages, emails et tweets en 2015. De véritables changements s’en sont suivis comme la libération de plusieurs prisonniers d’opinion soutenus l’année dernière dont Phyoe Phyoe Aung, Albert Woodfox, Fred Bauma et Yves Makwambala.

« L’engagement dont ont fait preuve les groupes locaux d’Amnesty partout en Wallonie et à Bruxelles pour mettre sur pied une telle opération est tout à fait remarquable, explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International. Cet engagement de nos groupes ne s’arrêtera pas au 10 décembre et se poursuivra en 2017 alors que des individus, nos relais locaux, les rejoindront partout en Wallonie et à Bruxelles, dans leur combat en faveur de ces individus en danger. »

Au-delà du “Marathon des lettres”, vingt-deux villes et communes, ainsi que deux universités, se sont vues décerner le label « Ville lumières » : Ath, Auderghem, Bastogne, Bruxelles, Châtelet, Chimay, Huy, Ixelles, La Louvière, Liège, Manhay, Mouscron, Namur, Walhain, Ottignies-Louvain-la-Neuve, Pont-à-Celles, Rixensart, Schaerbeek, Sainte-Ode, Uccle, Walcourt, Woluwe-Saint-Pierre, l’Université Catholique de Louvain-la-Neuve et l’Université Libre de Bruxelles.

Les “Villes lumières” ont toutes pris des résolutions concrètes pour promouvoir les droits humains au niveau local et au niveau global, notamment en adoptant officiellement un ”individu en danger”. Elles continueront de promouvoir leur cas et défendre leurs droits pendant l’année à travers diverses résolutions et activités. Par ailleurs, la commune de Walcourt s’est notamment engagée à prendre des initiatives pour une meilleure intégration des demandeurs d’asile dans la commune. De concert avec les groupes locaux, les “Villes lumières” continueront à promouvoir les droits humains tout au long de l’année.

Le “Marathon des lettres” se poursuivra dans quelques communes jusqu’au 17 décembre.
Pour plus d’informations, veuiillez vous rendre sur www.amnesty.be/villeslumieres

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Pétition #JeSuisHumain : demandez une Belgique qui protège ceux qui en ont besoin

En 2016, seule une infime minorité d’entre elles a pu trouver refuge dans les pays les plus riches, qui laissent une poignée de pays faire face seuls à la quasi-totalité des 21 millions de réfugiés du monde. Pour toutes et tous, demandez des voies sûres et légales. Signez notre pétition !