Afrique australe, Il faut accélérer la vaccination pour éviter une troisième vague catastrophique

Vaccins COVID-19

Alors qu’un certain nombre de pays d’Afrique australe connaissent actuellement une troisième vague meurtrière d’infections au Covid-19, Amnesty International et 27 autres organisations non gouvernementales demandent aux dirigeants régionaux, aux entreprises, aux gouvernements étrangers et aux donateurs d’intensifier les efforts déployés et d’augmenter les ressources allouées afin de vacciner rapidement le plus grand nombre possible de personnes.

Ces organisations demandent également aux pays à revenu élevé et à leurs groupements, comme le G20 et le G7, de veiller à ce que les droits de propriété intellectuelle n’empêchent pas des pays de concrétiser le droit à la santé.

« Un certain nombre de pays d’Afrique australe, notamment la Namibie, l’Afrique du Sud et la Zambie, sont actuellement aux prises avec ce qui pourrait être la vague la plus meurtrière jusqu’à présent. L’absence de vaccins dans une région présentant des niveaux élevés de pauvreté et d’inégalité signifie que de nombreuses personnes ont simplement l’impression d’attendre la mort », a déclaré Deprose Muchena, directeur pour l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe à Amnesty International.

« La Communauté de développement de l’Afrique australe et la communauté internationale doivent travailler de concert afin d’accélérer la campagne de vaccination, et faire en sorte que le plus grand nombre possible de personnes reçoivent le vaccin. »

L’Organisation mondiale de la santé estime que la troisième vague d’infections au Covid-19 qui assaille actuellement l’Afrique du Sud sera certainement la plus meurtrière à ce jour. Les taux de nouvelles infections signalés ces dernières semaines par des pays tels que l’Afrique du Sud, la Namibie et la Zambie sont les plus élevés jamais observés. L’Afrique du Sud enregistre actuellement environ 10 000 nouveaux cas par jour en moyenne. L’Afrique du Sud est depuis mars 2020 l’épicentre de la pandémie dans la région de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC). Au 21 juin, on recensait 1 823 319 cas et 58 702 décès liés à la pandémie de Covid-19 dans le pays.

« La communauté internationale doit aider les dirigeants de la SADC à accélérer la campagne de vaccination dans leurs pays. Tout retard supplémentaire aura des conséquences catastrophiques »

« Tandis que les pays riches stockent les vaccins et refusent de renoncer aux droits de propriété intellectuelle, la population sud-africaine n’a aucune protection contre une troisième vague de plus en plus meurtrière. L’accès aux vaccins contre le Covid-19 ne doit pas être déterminé par le pays de résidence d’une personne, ni par le montant de ses revenus. »

« La communauté internationale doit aider les dirigeants de la SADC à accélérer la campagne de vaccination dans leurs pays. Tout retard supplémentaire aura des conséquences catastrophiques », a déclaré Tiseke Kasambala, responsable d’un programme sur la promotion des droits en Afrique australe à l’ONG Freedom House.

Les organisations appellent également de leurs vœux la non-discrimination dans la distribution des vaccins, et demandent que les États garantissent que les personnes puissent accéder au vaccin quelle que soit leur nationalité, y compris les réfugié·e·s ou les apatrides.

Complément d’information

Les dirigeants de la Communauté de développement de l’Afrique australe se sont réunis à l’occasion d’un sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement à Maputo mercredi 23 juin, afin d’évoquer « l’intégration, la coopération et le développement régionaux » tandis que la troisième vague de la pandémie de Covid-19 commence à s’abattre sur la région.

La pandémie a jusqu’à présent tué près de 70 000 personnes en Afrique australe. L’accès au vaccin reste précaire dans la région, du fait de difficultés en relation avec son prix, les droits de propriété intellectuelle, l’état de préparation et la demande mondiale face à une offre limitée.

Les 28 signataires de ce communiqué de presse sont :

Amnesty International
Southern African Human Rights Defenders Network (SAHRDN) - Afrique du Sud
Open Society Initiative for Southern Africa (OSISA) - Afrique australe
Denis Hurley Centre - Durban, Afrique du Sud
Zambia Civic Education Association - Zambie
Zambian Governance Foundation for Civil Society - Zambie
GEARS Initiative Zambia - Zambie
Crisis in Zimbabwe Coalition - Zimbabwe
Green Institute
Center for Democracy and Development (CDD) - Mozambique
Emang Basadi - Botswana
Transformation Resource Centre - Lesotho
Southern Africa Network Against Corruption - Afrique du Sud
Advancing Rights in Southern Africa program at Freedom House - Afrique australe
Zimbabwe Lawyers for Human Rights - Zimbabwe
Organisation pour le développement intellectuel de Madagascar - Madagascar
Anti-Corruption Trust of Southern Africa (ACT-SA) - Zimbabwe
Africa Human Rights Network Foundation (AHRN) - Tanzanie
Maison des Organisations de la Société Civile (MOSC) -
Anjouan, Comores
Friends of Angola (FoA) - États-Unis et Angola
Panos Institute Southern Africa - Afrique australe
Catholic Commission For Justice and Peace - Lesotho
Federation of Women Lawyers - FIDA
Institute for Public Policy Research (IPPR) - Namibie
Youth and Society (YAS) - Malawi
Commission internationale de juristes (CIJ) - Afrique du Sud
DITSHWANELO - The Botswana Centre for Human Rights - Botswana

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit