Afrique du Sud : tolérance zéro à l’égard du racisme dans l’affaire du cercueil

En réaction à la décision finale rendue par la chambre de la Cour suprême à Middleburg le 27 octobre dans l’affaire concernant la tentative d’enfermer un jeune homme dans un cercueil, Shenilla Mohamed, directrice exécutive d’Amnesty International Afrique du Sud, a déclaré :

« La conclusion de cette affaire grotesque envoie un signal clair, et bienvenu, qui indique que les actes racistes et discriminatoires ne seront pas tolérés en Afrique du Sud.

« Il faut maintenant que l’État parachève sans tarder la législation relative aux crimes motivés par la haine afin que la discrimination soit traitée avec fermeté. »

Complément d’information

Deux hommes ont été arrêtés pour avoir tenté de forcer Victor Mlotshwa à entrer dans un cercueil et l’avoir menacé de l’arroser d’essence en août 2016.

Ils ont été inculpés d’enlèvement, de coups et blessures avec intention d’infliger des lésions corporelles graves et de tentative de meurtre. Ils ont été jugés par le tribunal régional de Delmas, dans la province de Mpumalanga.

En octobre 2016, le gouvernement a soumis le projet de loi sur la lutte contre les crimes et discours motivés par la haine et leur prévention à la population afin de recueillir ses observations. Le texte attend maintenant l’aval du gouvernement.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées