Algérie. Amnesty International condamne les attentats à l’explosif aux Issers et à Bouira

Déclaration publique

ÉFAI -
Index AI : MDE 28/006/2008

Amnesty International condamne les attentats à la voiture piégée qui ont eu lieu ce mercredi 20 août au matin à Bouira, au sud-est d’Alger, provoquant la mort d’au moins 12 civils et blessant 31 personnes, principalement des civils. Une des bombes aurait explosé près d’un hôtel dans le centre de Bouira, au moment où passait un autobus, et semblait viser délibérément des civils. L’autre explosion, semblant être le résultat d’un attentat aveugle, s’est produite devant le siège du secteur militaire à Bouira.

L’organisation condamne également l’attentat à la voiture piégée perpétré mardi 19 août devant une école de gendarmerie aux Issers. Selon les chiffres rendus publics par le ministère de l’Intérieur, 42 civils et un policier ont été tués et 45 personnes, parmi lesquelles 32 civils, ont été blessées ; il s’agissait principalement de jeunes gens qui faisaient la queue devant l’établissement pour un concours d’entrée au sein des forces de sécurité.

Amnesty International condamne toutes les attaques délibérées contre les civils ainsi que les attaques aveugles. Ces agressions témoignent d’un mépris total du droit à la vie et sont totalement interdites par le droit international.

Au cours des douze derniers mois, l’Algérie a été le théâtre de plusieurs attentats à la voiture piégée visant des civils, comme celui du 11 décembre 2007 contre le siège des Nations unies à Alger.

Amnesty International demande qu’une enquête exhaustive et impartiale soit ouverte sans délai sur ces attentats. À l’issue de l’enquête, les personnes soupçonnées d’être responsables de ces attaques devront être déférées à la justice dans le cadre d’une procédure conforme aux normes internationales d’équité et excluant la peine capitale.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Libérez Ahed Tamimi

Libérez Ahed Tamimi ! Cette jeune fille risque jusqu’à 10 ans de prison pour une altercation avec des soldats israéliens. Signez la pétition