ALGÉRIE La fosse commune qui vient d’être découverte doit donner lieu à une enquête approfondie

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Après la découverte d’une nouvelle fosse commune le jeudi 29 juillet 2004,
Amnesty International demande aux autorités algériennes de procéder à une
enquête approfondie sur le site et de faire de même en ce qui concerne les
autres fosses communes qui ont été découvertes.

« Des mesures urgentes doivent être prises pour protéger les sites des
fosses communes afin d’éviter que les preuves ne disparaissent, de manière à
pouvoir identifier les victimes et établir la vérité sur ces meurtres », a
déclaré Amnesty International. « Les autorités doivent utiliser ces preuves
pour identifier les auteurs et les traduire en justice. »

Selon des informations en provenance des forces de sécurité algériennes, la
fosse comporte plus d’une douzaine de corps de personnes tuées par un groupe
armé vers le milieu des années 1990.

Au cours des mois récents, Amnesty International a exprimé à plusieurs
reprises ses préoccupations relatives à l’incapacité des autorités
algériennes de procéder à des enquêtes sur les fosses communes en conformité
avec les normes internationales, ce qui laisse craindre que les preuves
relatives à des atteintes graves aux droits humains ne disparaissent.

L’Algérie est confrontée à un grave problème d’impunité pour des crimes
contre l’humanité commis depuis 1992 par des groupes armés, par les forces
de sécurité et par des milices armées par l’État. Des dizaines de milliers
de personnes ont été tuées, mais à ce jour il n’y a pratiquement pas eu
d’enquêtes à ce sujet. Le traitement des fosses communes est le parfait
exemple de l’incapacité des autorités algériennes de prendre effectivement
en compte la situation de violence dont elles ont héritée, ce qui accroît la
détresse et l’anxiété des victimes d’atteintes aux droits humains.

Cet état de fait est particulièrement douloureux pour les familles des
milliers de personnes qui ont été enlevées par des groupes armés au cours de
la dernière décennie et qui n’ont jamais réapparu. On pense qu’elles ont été
assassinées, mais leurs corps n’ont jamais été retrouvés.

« Les autorités algériennes doivent faire tous les efforts possibles pour
identifier les corps découverts dans les fosses communes et permettre aux
familles des victimes de les enterrer dignement. »

Contexte

Depuis 1998, au moins une douzaine de fosses communes ont été découvertes en
Algérie. Certaines contiennent les restes des nombreuses personnes
probablement tuées par des groupes armés. Bien que les autorités aient
généralement procédé à l’exhumation de ces restes, à la connaissance
d’Amnesty International, seules quelques victimes ont été identifiées.

Le plus souvent, dans les cas où l’on pouvait penser que les victimes
avaient été tuées lors de violations des droits humains commises par l’État,
les autorités n’ont pas exhumé les corps. Des fosses communes découvertes
dans la province de Relizane à l’ouest du pays auraient été détruites dans
le but de masquer les atteintes aux droits humains perpétrées par des
milices armées par l’État. Les autorités semblent n’avoir fait aucun effort
pour empêcher cela.

Amnesty International appelle les autorités algériennes à veiller à ce que
les exhumations sur les sites contenant des fosses communes et les
d’enquêtes auxquelles elles donnent lieu soient effectuées conformément aux
normes internationales reconnues, en particulier au Protocole type
d’exhumation et d’analyse des restes du squelette, établi par les Nations
unies.

Documents connexes

Algérie. Les "disparitions" doivent figurer au programme de l’élection
présidentielle http://web.amnesty.org/library/inde...
(index AI : 28/004/2004)

Algérie. Les candidats à l’élection présidentielle doivent s’engager à ce
que des enquêtes soient menées sur les fosses communes
http://web.amnesty.org/library/Inde...
(index AI : 28/001/2004)

Algérie. Mesures prometteuses ou simples faux-fuyants ?
http://web.amnesty.org/library/inde... (index AI :
28/005/2003) Se rapporter dans ce document au chapitre sur les fosses
communes.

Index AI : MDE 28/010/2004
ÉFAI

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées