Amnesty appelle à s’indigner et à résister

L’indignation et la résistance sont au coeur de la campagne de vente annuelle de bougies d’Amnesty International qui se tiendra cette année du 19 novembre au 10 décembre, Journée internationale des droits humains, et date à laquelle l’organisation lancera un appel à la première « Manifestation à domicile »

« Depuis plusieurs mois, nous assistons à une multiplication des mouvements de contestation à travers le monde. Des millions de citoyen·ne·s descendent dans les rues en réponse à des préoccupations en lien avec les droits humains. Malheureusement, la plupart des gouvernements ont choisi de réagir face à ces manifestations de manière totalement disproportionnée et injustifiée. Manifester pacifiquement n’est pas un crime, mais un droit fondamental, explique Philippe Hensmans, directeur de la section belge francophone d’Amnesty International. Plus que jamais, nous devons nous indigner face aux nombreuses violations des droits humains dans le monde. Un moyen de résistance est l’achat de la bougie d’Amnesty, qui permet de convertir son indignation et sa colère en acte concret par le financement de la défense des droits humains, qui est le coeur de notre travail. Acheter et allumer une bougie, c’est déjà résister ! »

La campagne connaîtra son point culminant le 10 décembre, Journée internationale des droits humains, avec une séance mondiale de rédaction de lettres : le Marathon des lettres. À cette occasion, le public est invité dans une quarantaine de villes et de communes de Bruxelles et de Wallonie à venir écrire pour des des jeunes issu·e·s de différents pays, dont des défenseur·e·s des droits humains qui ont vu leurs droits bafoués alors qu’ils·elles étaient encore mineur·e·s.

Parallèlement, toujours à la même date, Amnesty International lancera un appel massif au public à se mobiliser de façon inédite avec la « Manifestation à domicile », en lui proposant d’allumer massivement sa bougie comme acte de résistance contre toute une série de violations des droits humains. Le hashtag #ProtestFromHome lui permettra de poster sur les réseaux sociaux la photo de leur bougie allumée avec des messages relatifs à la défense des droits humains.

« Nous espérons que le public répondra massivement à cet appel qui permettra à beaucoup de citoyen·ne·s de se faire entendre de la plus simple des manières : en allumant une bougie, explique encore Philippe Hensmans. Aujourd’hui, tout ou presque peut se faire de chez soi : travailler, acheter toutes sortes de choses, commander des repas, etc. Ce 10 décembre, il sera aussi possible de manifester en faveur du respect des droits humains à partir de chez soi. »

Complément d’information

Pendant près d’un mois, il sera possible de soutenir l’organisation en achetant une bougie ou un des nombreux produits proposés par Amnesty International. Quelque 60 groupes locaux répartis à Bruxelles et en Wallonie investiront à cet effet différents lieux de passage tels que les supermarchés. Ces lieux de vente seront indiqués sur le site de l’organisation, où il est également possible de ​commander sa bougie en ligne​.

De même, près de 2 500 vendeurs et vendeuses bénévoles contribueront à la campagne en proposant des bougies à leur entourage.

Il est également possible d’acheter une bougie (et d’autres articles de la boutique en ligne) à cette adresse : ​boutique.amnesty.be

Un autocollant original représentant le célèbre Chat sera également disponible à la vente aux côtés de la traditionnelle bougie. Gracieusement réalisé par Philippe Geluck, cet autocollant est la cinquième version de cet article phare de la campagne de vente de fin d’année d’Amnesty International.

Toutes les infos
Toutes les actions

Violences faites aux femmes : la Belgique doit respecter ses obligations

En Belgique, les femmes subissent encore de nombreuses violences. Signez pour demander au gouvernement belge et aux entités fédérées à assurer un profond changement de pratiques.