Amnesty et 150 élèves de l’Institut Saint Dominique de Schaerbeek ont donné le coup d’envoi de la campagne bougies

Comme chaque année à cette période, Amnesty International Belgique lance sa traditionnelle campagne de vente de bougies du 15 novembre au 10 décembre, journée internationale des droits humains, anniversaire de la déclaration universelle des droits de l’Homme. Le coup d’envoi a été donné par les élèves de L’institut Saint Dominique de Schaerbeek.

La mission d’Amnesty International est, et reste depuis bientôt 50 ans de faire la lumière sur des violations des droits humains qui, sans elle, resteraient oubliées et impunies. Or, les libertés fondamentales, d’opinion, d’expression, d’association, sont plus que jamais remises en questions, les violences à l’encontre des femmes touchent encore une grande partie d’entre elles à travers le monde, le recrutement d’enfants soldats dans les différents conflits qui agitent la planète est en augmentation significative.

En participant à une action de solidarité avec les enfants Rom de Roumanie qui voient leurs droits à l’éducation et au logement gravement menacés, les jeunes ont montré leur solidarité avec ces victimes souvent oubliées. Ils ont illustré des cartes postales et signé des pétitions destinées à l’ambassade de Roumanie.

Ils se sont ensuite engagés, comme de nombreux militants d’Amnesty, à vendre des bougies d’Amnesty, symboles de l’Organisation mais aussi garantes de son indépendance et d’en allumer le 10 décembre en signe de solidarité avec les victimes de violations des droits humains à travers le monde.

"Les droits humains ont besoin de notre flamme, allumons les bougies d’Amnesty" était le slogan scandé par les jeunes.

JPEG - 921.9 ko
lancement campagne bougie 2010

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse