Amnesty International appelle à la libération du journaliste enlevé à Gaza

MDE 21/006/2007

Amnesty International est extrêmement préoccupée par l’enlèvement et la séquestration persistante d’Alan Johnston. Ce correspondant de la BBC est détenu par un groupe armé inconnu, dans la bande de Gaza. Amnesty International demande sa libération immédiate.

L’organisation est particulièrement préoccupée par des informations non vérifiées, qui émaneraient d’un groupe armé auparavant inconnu, selon lesquelles il aurait été tué. Amnesty International exhorte l’Autorité palestinienne à redoubler d’efforts pour obtenir sa libération et pour mettre un terme aux prises d’otages par des groupes armés palestiniens.

Alan Johnston, qui a été enlevé par des Palestiniens armés dans la bande de Gaza le 12 mars 2007, est à présent détenu depuis plus longtemps que tous les autres journalistes qui ont avant lui été pris en otage à Gaza. Cette affaire, qui illustre bien les risques qu’encourent les journalistes à Gaza et tous ceux qui couvrent des situations dangereuses dans le monde entier, a déclenché une vague de protestation à travers le monde.

Des Palestiniens ont organisé des rassemblements à Gaza pour demander la libération d’Alan Johnston et des membres du syndicat des journalistes palestiniens dans la bande de Gaza et en Cisjordanie ont fait grève pour manifester leur soutien au correspondant de la BBC.

L’enlèvement et la disparition d’Alan Johnston sont les derniers en date d’une série d’enlèvements et d’autres actes criminels, commis en particulier dans la bande de Gaza, qui découlent de l’incapacité de l’Autorité palestinienne à faire respecter l’état de droit. Plus de 80 Palestiniens, dont des civils, ont été tués au cours des trois derniers mois.

Un grand nombre d’entre eux ont perdu la vie lors d’affrontements armés opposant des groupes armés palestiniens et des unités des forces de sécurité de l’Autorité palestinienne partisans soit du Fatah, le parti du président Mahmoud Abbas, soit du Hamas (Mouvement de la résistance islamique), qui a formé un gouvernement après sa victoire aux élections législatives en janvier 2006. Les enlèvements sont fréquents mais jusqu’à présent les journalistes enlevés avaient été libérés sains et saufs généralement au bout de quelques heures ou de quelques jours. Personne n’a encore été déféré à la justice pour ces actes.

Le site Internet de BBC News propose une pétition demandant la libération d’Alan Johnston.
Vous pouvez la signer sur http://news.bbc.co.uk/1/hi/world/middle_east/6518185.stm

Pour plus d’informations, consultez :
Autorité palestinienne. Alan Johnston doit être remis en liberté. L’Autorité palestinienne doit accentuer ses efforts pour faire respecter les règles du droit (Déclaration publique, 29 mars 2007)
http://web.amnesty.org/library/Index/FRAMDE210032007