Amnesty International appelle l’Union européenne à prendre ses responsabilités en matière de droits humains

COMMUNIQUÉ DU BUREAU EUROPÉEN

(Bruxelles, 8 janvier 2008) Alors que débute la présidence slovène de l’Union européenne (UE), Amnesty International demande que l’ensemble de la politique de l’Union en matière de droits humains soit réexaminé, en portant une plus grande attention à la responsabilisation et à la cohérence. Ces demandes figurent dans un programme en dix points à l’attention de la présidence, qui a déjà été communiqué au Premier ministre Janez Janša.

« La politique de l’UE en matière de droits humains a perdu de son allant, et elle est discréditée par les réactions inadaptées de l’Union aux violations commises à l’intérieur de ses frontières », a déclaré Dick Oosting, directeur du Bureau européen d’Amnesty International.

Les initiatives de l’UE pour faire respecter les normes relatives aux droits humains dans des domaines aussi importants que la lutte contre le terrorisme et l’immigration clandestine sont clairement insuffisantes ; cette insuffisance porte atteinte à la crédibilité et au potentiel de l’Union et met à mal son ambition de jouer un rôle de chef de file dans le monde.

« Premier État membre de la nouvelle génération à endosser la présidence, la Slovénie est bien placée pour conduire une politique de recentrage de l’UE sur les principes de démocratie, de droits humains et de primauté de la loi, a conclu Dick Oosting. Une responsabilité assumée en ce qui concerne la politique de l’UE à l’intérieur de ses frontières en matière de droits humains contribuerait également à créer cet équilibre avec les citoyens européens, si difficile à trouver. »

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.