Amnesty International condamne l’attentat suicide qui a eu lieu au Daghestan

Amnesty International condamne le double attentat à l’explosif qui a eu lieu dans la République du Daghestan, en Russie. Selon les informations dont dispose Amnesty International, aux environs de 22h20 dans la nuit de jeudi à vendredi, une voiture piégée a explosé près d’un poste de police dans la capitale du Daghestan, Makhatchkala, une des villes les plus grandes et les plus animées du Caucase du Nord. Plusieurs policiers ont alors été blessés. Alors que des policiers et des membres des services d’urgence étaient arrivés sur les lieux, une deuxième bombe plus puissante a explosé. Des débris ont été propulsés sur des centaines de mètres, il y a eu un grand incendie et plusieurs bâtiments du quartier ont été endommagés. Selon plusieurs sources, l’attentat aurait fait entre 10 et 13 morts, principalement parmi les policiers. Plus de 120 personnes, des civils pour la plupart, ont été blessées. Au moins 12 blessés seraient dans un état grave.

Les attentats faisant aveuglément des victimes parmi la population témoignent d’un mépris des principes d’humanité fondamentaux.

Les autorités pensent que ces attentats seraient le fait d’un groupe armé local. Une enquête exhaustive doit être menée sans délai sur ce double attentat, et les personnes soupçonnées d’en être responsables doivent être déférées à la justice et jugées dans le cadre de procédures respectant pleinement le droit international relatif aux droits humains.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées