Amnesty International lance un nouveau podcast, qui présente les histoires percutantes de cinq défenseurs des droits humains

Cinq courageux défenseur·e·s des droits humains des quatre coins du monde partagent leurs histoires percutantes dans le cadre du nouveau podcast d’Amnesty International : On the Side of Humanity. How human rights defenders fight for our present and future.

La série en trois volets est sortie à l’occasion du 25e anniversaire de la Déclaration des Nations unies sur les défenseurs des droits de l’homme [1]. Le documentaire explore l’évolution du mouvement des droits humains depuis l’adoption de cette déclaration historique.

Dans ce podcast, Tatyana Movshevich, chargée de campagne à Amnesty International, relate l’histoire qui sous-tend cette déclaration et rencontre de courageux militant·e·s originaires du Chili, des États-Unis, du Népal, d’Irlande et du Ghana, qui se battent pour les droits des personnes marginalisées – parfois au péril de leur vie.

« Au cours de notre entretien, Anas Aremeyaw Anas, journaliste ghanéen, livre le récit de son enquête sur les homicides liés à la magie rituelle au Malawi, qui a très mal tourné. Et ce n’est pas la seule fois où il s’est trouvé en danger de mort à cause de son travail en faveur des droits humains »

« Chaque jour, des défenseur·e·s des droits humains risquent leur vie, parfois au prix de sacrifices personnels considérables. Ils sont victimes de violences et de discriminations uniquement parce qu’ils défendent les droits d’autrui, a déclaré Tatyana Movshevich.

« Pour ce podcast, j’ai interviewé cinq défenseur·e·s incroyables et j’ai été à la fois inspirée par leur travail et bouleversée de réaliser à quels dangers ils sont confrontés. Au cours de notre entretien, Anas Aremeyaw Anas, journaliste ghanéen, livre le récit de son enquête sur les homicides liés à la magie rituelle au Malawi, qui a très mal tourné. Et ce n’est pas la seule fois où il s’est trouvé en danger de mort à cause de son travail en faveur des droits humains. Loin de là. »

Dans ce podcast, nous retrouvons également Lorena Donaire, défenseure du droit à l’eau au Chili dont la vie a été bouleversée alors qu’elle s’attaquait aux conséquences catastrophiques d’une méga-sécheresse, Monica Simpson, artiste et militante queer des États-Unis, et Durga Sob, femme dalit et militante féministe népalaise, qui travaillent toutes deux sur les problèmes longtemps ignorés de racisme et de discrimination fondée sur la caste, et Sean Binder, défenseur irlandais des droits des migrant·e·s, dont la liberté a été menacée alors qu’il faisait du bénévolat sur une île grecque idyllique.

Pour Monica Simpson, le fait de s’exprimer comporte des risques, ce qui ne l’empêchera pas, à l’instar de ses collègues, de défendre les droits d’autrui : « Je suis une femme noire [qui] travaille dans le sud des États-Unis d’Amérique. Je suis queer. Je parle de sexe et des corps, et j’évoque l’art en tant qu’acte révolutionnaire. C’est comme si j’incarnais au quotidien chaque problématique qui est criminalisée et bafouée. »

Des expert·e·s internationaux ont participé à cette série, notamment Mary Lawlor, rapporteuse spéciale des Nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, et Hina Jilani, militante des droits de la femme et cofondatrice du premier cabinet d’avocats composé exclusivement de femmes au Pakistan.

Le podcast est d’ores et déjà diffusé et disponible sur Spotify [2], Apple [3], Google [4] et Deezer [5].

Toutes les infos
Toutes les actions

Exigez un cessez-le-feu de toutes les parties pour faire cesser les souffrances des civils

L’escalade sans pareille des hostilités entre Israël, le Hamas et d’autres groupes armés a eu des conséquences dévastatrices pour les civil·e·s. Le nombre de victimes et l’ampleur des (...)

2024 - Amnesty International Belgique N° BCE 0418 308 144 - Crédits - Charte vie privée
Made by Spade + Nursit