AMNESTY INTERNATIONAL : Mort du fondateur de l’organisation Peter Benenson (1921 -2005)

Index AI : ORG 10/001/2005
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Voir également : Peter Benenson : L’homme qui avait décidé qu’il était temps de changer les choses

Peter Benenson, fondateur de l’organisation mondiale de défense des droits humains Amnesty International, est décédé vendredi 25 février 2005. Il était âgé de quatre-vingt-trois ans.
Peter Benenson avait créé Amnesty International en 1961 pour, tout d’abord, une campagne d’un an visant à obtenir la libération de six prisonniers d’opinion. Cet événement donna naissance à un mouvement de défense des droits humains à travers le monde ainsi qu’à une organisation internationale - Amnesty International - qui s’est occupée depuis lors de plusieurs milliers de victimes de violations des droits humains et a mobilisé des millions de personnes en faveur de la défense des droits fondamentaux sur toute la planète.
« Tout au long de sa vie, Peter Benenson a lutté sans relâche contre les injustices commises dans le monde entier, a déclaré Irene Khan, secrétaire générale d’Amnesty International. Il n’a cessé de se battre pour faire entrer la lumière dans les prisons, les salles de torture et les camps de la mort du monde entier. C’était un homme qui opposait à la cruauté d’un monde terrifiant la clarté de sa conscience et qui était convaincu que les simples citoyens pouvaient susciter des changements extraordinaires. En créant Amnesty International il nous a donné la possibilité d’influencer le cours des choses. En 1961, sa clairvoyance a donné naissance au militantisme en faveur des droits humains. En 2005, il laisse en héritage un mouvement international de défense des droits fondamentaux capable de résister à toutes les menaces. »
Son appel pour une amnistie intitulé « Les prisonniers oubliés » avait été publié le 28 mai 1961 dans le journal britannique The Observer. Cet appel reçut le soutien de milliers de personnes et lança un véritable mouvement international de défense des droits humains.
L’élément déclencheur de la première campagne avait été l’indignation de Peter Benenson à la lecture d’un article sur l’incarcération de deux étudiants, arrêtés dans un café de Lisbonne pour avoir porté un toast à la liberté.
Au cours des premières années, Peter Benenson a fourni une grande partie des ressources financières essentielles à l’organisation ; il participait à des missions de recherche et s’impliquait à tous les niveaux dans le fonctionnement d’Amnesty International.
Peter Benenson a mené d’autres activités tout au long de sa vie. Il a pris en charge des orphelins de la guerre d’Espagne ; fait venir au Royaume-Uni des juifs qui fuyaient l’Allemagne hitlérienne ; observé des procès pour le compte de la Société des avocats travaillistes ; aidé à la mise en place de l’organisation Justice et fondé une association pour les personnes atteintes de la maladie cœliaque.
Lors d’une cérémonie pour marquer le 25e anniversaire d’Amnesty International, Peter Benenson avait allumé ce qui est devenu le symbole de l’organisation, une bougie entourée de fil de fer barbelé, en prononçant ces paroles :
« Cette bougie ne brûle pas pour nous, mais pour tous ceux que nous n’avons pas pu faire sortir de prison, tous ceux qui ont été abattus après avoir été arrêtés, tous ceux qui ont été torturés, enlevés ou victimes d’une "disparition". Voilà à quoi sert cette bougie. »
Aujourd’hui, Amnesty International a quarante-quatre ans. Avec plus de 1,8 million de membres et de sympathisants actifs, elle est devenue l’une des plus grandes organisations indépendantes de défense des droits humains.

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.