Communiqué de presse

Libye — Situation dans le massif du Nefoussa Index AI : MDE 19/022/2011

Amnesty International publie vendredi 27 mai un rapport de 18 pages intitulé Disappearances In The Besieged Nafusa Mountain As Thousands Seek Safety In Tunisia, qui expose la détérioration des conditions dans le massif du Nefoussa, région située à l’extrême ouest de la Libye, assiégée et pilonnée par les forces loyales au colonel Mouammar Kadhafi depuis le début du mois de mars.

Ce document relate que de très nombreuses personnes, pour la plupart des hommes jeunes, ont « disparu » dans le massif du Nefoussa, région contrôlée par les forces loyales au colonel Kadhafi. On ne les a pas revues et on est sans nouvelles d’elles depuis leur « disparition ».

En outre, ce rapport dénonce les tirs de roquettes menés sans discrimination contre des zones civiles dans le massif du Nefoussa et la difficulté croissante à laquelle sont confrontés les habitants pour survivre en se procurant des vivres sortis clandestinement de Tunisie.

Formulant toute une série de recommandations, le rapport engage notamment les autorités à Tripoli à :

· faire en sorte que les forces gouvernementales cessent d’employer des armes non discriminantes par nature (armes à sous-munitions, mines antipersonnel, roquettes Grad) et mettent fin aux tirs d’artillerie et de mortiers dirigés contre des zones d’habitation ;

· lever les restrictions arbitraires imposées à l’accès à l’eau, à l’électricité, au carburant et à d’autres produits de première nécessité dans la région ;
· veiller à ce que les civils qui souhaitent quitter la Libye puissent le faire en toute sécurité ;

· s’assurer que l’aide humanitaire puisse être distribuée dans la région du massif du Nefoussa.

Ce rapport se fonde principalement sur une mission d’établissement des faits menée en Tunisie du 6 au 20 avril, au cours de laquelle les représentants d’Amnesty International se sont entretenus avec des personnes ayant fui la région de Nefoussa.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Les Rohingyas persécutés et privés d’aide humanitaire

Au Myanmar, les forces de sécurité mènent une campagne violente et sans pitié contre les Rohingyas. Il faut agir pour que cela cesse