Communiqué de presse

Amnesty International renforce sa présence en Afrique de l’Ouest avec un nouveau bureau régional

Amnesty International prévoit d’ouvrir un bureau ouest-africain à Dakar, démarche procédant d’une forte volonté d’amplifier l’impact de son travail en faveur des droits humains dans la région.

L’événement doit avoir lieu en octobre 2013, et le plus grand mouvement international de défense des droits humains compte mettre à profit 50 années de succès sur le terrain de la mobilisation, lui qui a encouragé des personnes du monde entier à agir solidairement pour la liberté et la justice.
D’autres bureaux régionaux de ce type doivent également être établis à Nairobi pour l’Afrique de l’Est et à Johannesburg pour l’Afrique australe, à mesure que l’organisation cimente sa présence sur le continent.

« Amnesty International a à son actif un long travail en faveur des droits humains en Afrique, héritage dont elle peut être fière. Depuis plus de 50 ans, nous dénonçons les abus et nous mobilisons pour protéger les droits humains dans la région, et l’ouverture de ces nouveaux bureaux nous donnera encore plus de force pour défendre ces droits en Afrique », a expliqué Netsanet Belay, directeur du programme Afrique d’Amnesty International.

« Cette création d’un bureau régional en Afrique de l’Ouest s’inscrit dans un projet global visant à permettre à Amnesty International de rester en première ligne de l’action en faveur de la liberté et de la justice dans la région.  »

Cette présence plus marquée permettra à Amnesty International d’augmenter de manière considérable l’impact de son travail de défense des droits humains en réagissant plus rapidement aux événements, en donnant plus de poids aux recherches effectuées et en favorisant une meilleure collaboration avec les organisations partenaires locales. Ce nouveau bureau comptera en son sein des spécialistes de divers domaines – recherches, actions de plaidoyer, travail de campagne et communication –, que ce soit pour la région ou pour les pays à titre individuel.

À l’horizon 2015, Amnesty International espère bénéficier d’un nombre de membres suffisant pour soutenir son travail à travers l’Afrique, objectif relevant d’une initiative plus large visant à faire de l’organisation un mouvement de défense des droits humains plus représentatif à l’échelle mondiale. Elle dispose déjà de 13 bureaux nationaux en Afrique sub-saharienne.

« Avec plus de 3 millions de sympathisants, de membres et de militants dans plus de 150 pays, Amnesty International est déjà l’un des mouvements de défense des droits humains les plus importants au monde. En entreprenant cette transformation, elle annonce haut et fort sa volonté de renforcer la solidarité, le mouvement et le soutien panafricains en faveur de la défense des droits humains  », a ajouté Netsanet Belay.

Amnesty International a évolué, cherchant tout d’abord à obtenir la libération de prisonniers d’opinion et la fin de la torture, se mobilisant également contre la peine de mort et les « disparitions » par la suite, et défendant plus récemment les droits des femmes, puis l’ensemble des droits inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme des Nations unies.

La création de nouveaux bureaux régionaux africains s’inscrit dans un programme ambitieux visant à adapter et renforcer la présence d’Amnesty International dans les pays du Sud et de l’Est. Six bureaux régionaux devraient ouvrir leurs portes dans divers endroits du monde au cours des 12 prochains mois.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.