Communiqué de presse

Amnesty International s’est rendue au Viêt-Nam pour un dialogue sur les droits humains.

Des représentants du Secrétariat international d’Amnesty International se sont rendus cette semaine au Viêt-Nam pour la première fois depuis des décennies.

Une délégation de quatre personnes a passé trois jours dans la capitale vietnamienne Hanoi, faisant suite à la visite individuelle effectuée pour l’organisation en 2013 par le directeur exécutif adjoint d’Amnesty International États-Unis.

Les délégués ont rencontré divers acteurs du Viêt-Nam, notamment de hauts responsables du gouvernement et du Parti communiste, des membres de l’Assemblée nationale, des experts d’instituts de recherche, des représentants d’organisations non gouvernementales et des diplomates étrangers.

« Nous sommes ravis que les autorités vietnamiennes aient permis à des représentants du Secrétariat international d’Amnesty International d’entrer sur le territoire pour la première fois depuis des décennies. Nous avons eu des discussions franches et ouvertes sur un certain nombre de préoccupations relatives aux droits humains, a déclaré Isabelle Arradon, directrice adjointe du programme Asie-Pacifique d’Amnesty International, qui a conduit la délégation.

« C’est une avancée positive et nous attendons avec impatience d’autres échanges constructifs avec le gouvernement vietnamien. »

Les débats ont porté sur le droit à la liberté d’expression, le maintien de l’ordre fondé sur le respect des droits humains, la peine de mort, les minorités ethniques, les droits des femmes, les travailleurs migrants et la traite des êtres humains.

Amnesty International a fait valoir que tous les prisonniers d’opinion – les personnes incarcérées simplement pour avoir exprimé sans violence leurs opinions – devaient être libérés.

Cette visite a coïncidé avec la libération provisoire pour raisons médicales du militant écologiste et blogueur Dinh Dang Dinh, et avec l’audience d’appel de l’avocat spécialisé des droits humains Le Quoc Quan, dont la peine de prison a été confirmée.

« Le Viêt-Nam escompte jouer un rôle renforcé aux niveaux régional et international, a déclaré Isabelle Arradon.

« Cette ambition s’accompagne de la responsabilité de respecter, promouvoir et protéger les droits humains. »

Le Viêt-Nam a été élu au Conseil des droits de l’homme de l’ONU et vient de passer son deuxième Examen périodique universel, examen par l’ONU de la situation des droits humains dans le pays. Il s’est engagé à ratifier la Convention contre la torture cette année.

Le Viêt-Nam a invité Amnesty International à effectuer des visites de suivi, centrées sur des initiatives ayant trait à l’éducation des droits humains, des déplacements en dehors de la capitale et des rencontres avec un large éventail de représentants de la société vietnamienne, notamment de la société civile.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.