Communiqué de presse

Angola. Une victoire pour la liberté d’expression

L’abandon des accusations de diffamation portées à l’encontre du journaliste angolais Rafael Marques de Morais par le tribunal provincial de Luanda est une victoire pour la liberté d’expression et pour les droits humains dans le pays, a déclaré Amnesty International jeudi 21 mai 2015. Le tribunal a abandonné toutes les charges au terme de l’audience à laquelle Rafael Marques de Morais a assisté le 21 mai.

Amnesty International demande au gouvernement angolais de cesser de le harceler simplement parce qu’il fait son travail de journaliste.

« L’abandon des charges contre Rafael Marques de Morais montre clairement qu’il n’y avait rien contre lui, ce que nous affirmons depuis le début. En tant que journaliste, son seul crime était de recueillir des informations sur les atteintes aux droits humains commises dans le pays. Nous sommes convaincus qu’il a toujours été innocent », a déclaré Deprose Muchena, directeur régional pour l’Afrique australe à Amnesty International.

Rafael Marques de Morais était inculpé de 24 chefs de diffamation pour avoir publié en 2011, au Portugal, un livre qui dénonce la corruption et les violations des droits humains dont se seraient rendus responsables des généraux de l’armée angolaise et des entreprises opérant dans les zones où les populations vivent de l’exploitation des diamants.

Amnesty International a toujours affirmé que les charges portées à son encontre tournaient en dérision la liberté d’expression et devaient être abandonnées sans conditions.

Rafael Marques de Morais s’est vu décerner plusieurs récompenses internationales prestigieuses et est reconnu pour son travail courageux en tant que journaliste. Il a été arrêté et détenu à plusieurs reprises en Angola.

Amnesty International suit le déroulement de ce procès depuis qu’il s’est ouvert, en mars.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.