Arrestation de militants LGBTI

En réponse à la détention, jeudi 11 mai 2017, de cinq militants LGBTI qui essayaient de remettre au bureau du procureur général une pétition à propos de la Tchétchénie, Denis Krivosheev, directeur adjoint pour l’Europe et l’Asie centrale à Amnesty International, a déclaré :

« Bien que les militants aient été libérés peu de temps après leur arrestation, cette détention impulsive reproduit le schéma habituel des autorités russes qui répriment le militantisme, et constitue une violation des droits à la liberté d’expression et de réunion pacifique et à la liberté de toute personne. Ces atteintes sont d’autant plus graves que les personnes placées en détention souhaitaient simplement soutenir les hommes gays en Tchétchénie, un des groupes les plus marginalisés du pays, et demander qu’ils soient protégés. »

« Les militants LGBTI doivent être autorisés à remettre leur pétition. Et surtout, les autorités doivent répondre à cette pétition et ouvrir une enquête sur les allégations de violations des droits humains des homosexuels en Tchétchénie, qui ont provoqué, à juste titre, un tollé mondial. »

Amnesty International a exprimé ses inquiétudes quant aux informations faisant état d’enlèvements collectifs et de torture d’hommes gays en Tchétchénie et quant aux menaces dont ont fait l’objet les journalistes qui ont levé le voile sur cette affaire. L’organisation a également appelé les autorités russes à ouvrir une enquête sur ces exactions, à traduire les responsables présumés en justice et à veiller à ce que les droits des homosexuels en Tchétchénie soient protégés.

Toutes les infos

Infos liées

Toutes les actions

Actions liées

Marathon 2017 : SIGNEZ POUR LES DÉFENSEURS DES DROITS HUMAINS

Cette année, les 10 individus en danger du Marathon des lettres sont des défenseurs des droits humains. Ils ont tous besoin de votre aide. Nous vous proposons de signer pour eux, en un seul clic.